La vaccination élargie aux 70 ans et plus à Montréal, à Laval et sur la Côte-Nord

0
168

La campagne de vaccination contre la COVID-19 s’élargit plus vite que prévu au Québec. Les aînés de 70 ans et plus de Montréal, de Laval et de la Côte-Nord peuvent maintenant prendre rendez-vous pour recevoir le vaccin, de même que leurs proches aidants de 60 ans et plus.

Le directeur de la campagne provinciale de vaccination contre la COVID-19, Daniel Paré, en a fait l’annonce à l’émission Tout un matin lundi.

Pour les gens de l’île de Montréal et de Laval, ça va être les 70 ans et plus. Dans le fond, les gens […] peuvent aller directement sur notre site web quebec.ca/vaccinCOVID pour venir prendre un rendez-vous.Daniel Paré, directeur de la campagne de vaccination contre la COVID-19

On a concentré des vaccins dans cette région-là pour cette semaine, considérant le nombre de cas de COVID-19. Cette semaine, on voulait vraiment donner un petit « blitz ». C’est pour ça qu’on rouvre ce nouveau groupe prioritaire, a fait valoir M. Paré.

En Abitibi-Témiscamingue, au Bas-Saint-Laurent et dans la Capitale-Nationale, la vaccination est désormais accessible aux personnes âgées de plus de 80 ans. Et seuls les aînés de plus de 85 ans des autres régions peuvent obtenir un rendez-vous pour l’instant.

Par ailleurs, il était possible, lundi après-midi, d’obtenir un rendez-vous dans un site de vaccination de Montréal, lors du choix de la plage horaire sur le site Web, même en ayant entré le code postal d’une autre région, a constaté Radio-Canada.

Cela soulevait des doutes sur la possibilité, pour une personne de moins de 80 ou 85 ans, d’aller se faire vacciner de façon anticipée dans la métropole. Radio-Canada n’avait pas obtenu d’éclaircissement de la part du ministère de la Santé à ce sujet en après-midi lundi.

La campagne est lancée

La campagne de vaccination de masse a commencé lundi à Montréal et dans la région de Lanaudière. Les premiers vaccinés sont essentiellement des personnes âgées de plus de 85 ans, qui ont été les premières à pouvoir réserver leur place, la semaine dernière. À Laval et dans les Laurentides, elle s’est mise en branle jeudi dernier.

Présentement, on roule à peu près à 100 000 vaccins par semaine. Mais on est en train de développer notre capacité pour du 500 000 ou 600 000 par semaine.Daniel Paré, directeur de la campagne de vaccination contre la COVID-19Une infirmière administre le vaccin dans le bras de Gisèle Fortaich.

Gisèle Fortaich, 86 ans, reçoit sa première dose de vaccin COVID-19 à Laval, au Québec, le jeudi 25 février 2021.

PHOTO : LA PRESSE CANADIENNE / PAUL CHIASSON

Daniel Paré a par ailleurs indiqué lundi qu’une aide devrait être bientôt offerte aux personnes âgées qui n’ont pas de moyen de transport pour se rendre aux centres de vaccination, comme le demandait en fin de semaine le Réseau FADOQ.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, et Daniel Paré feront le point mardi à 13 h (heure de l’Est) sur la situation actuelle de la vaccination contre la COVID-19 au Québec.

La deuxième dose s’en vient au CHSLD Maimonides

Les résidents du CHSLD Maimonides, les premiers à avoir été vaccinés à Montréal, le 14 décembre, recevront finalement leur deuxième dose de vaccin la semaine prochaine, a indiqué la PDG du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Selon Francine Dupuis, les octogénaires qui sont vaccinés aujourd’hui recevront leur seconde dose dans un délai similaire de 84 jours. Elle devrait normalement leur être offerte dans le même centre où ils ont reçu leur première dose.

Des plages horaire restreintes

Le gouvernement avait d’abord pensé entreprendre la campagne de vaccination de masse auprès des septuagénaires, avant de se raviser, par crainte que cela pose des problèmes de logistique, explique Francine Dupuis, PDG adjointe du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Au tout début, d’ailleurs, on nous avait dit : on commence tout de suite avec les 70 ans et plus. Après, il y a eu comme une espèce de valse, où on disait : si jamais tout le monde « rushe » pour s’inscrire en même temps la même journée, et que, tout à coup le système « plante ». Mais comme tout va bien, ils ont accéléré le processus.Francine Dupuis, PDG adjointe du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal

Mme Dupuis affirme que les plages horaires offertes pour les prochaines semaines sont actuellement restreintes, parce que Québec n’a pas pu offrir une assurance totale que les doses attendues arriveront. Mais au fur et à mesure qu’on nous confirme les arrivées [de vaccins], on ajoute des plages de rendez-vous, assure-t-elle.

Les personnes admissibles à un vaccin sont invitées à prendre rendez-vous en ligne à l’adresse Québec.ca/vaccinCOVID(Nouvelle fenêtre) ou par téléphone au 1 877 644-4545.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici