Après le Sénégal, la France entre dans la danse : Une très mauvaise nouvelle tombe pour Gabrielle Kane

0
292

Gabrielle Kane est visée par un mandat d’arrêt international, une information confirmée par l’activiste sur les réseaux sociaux sans en dévoiler les détails. Selon L’Observateur, ce mandat a été émis par la justice française suite à plusieurs plaintes de son ex-mari concernant la garde de leur enfant. Le plaignant, de nationalité française, accuse Gabrielle Kane d’avoir enlevé leur enfant. L’affaire a été portée devant un juge qui a informé l’avocat de Kane, Me Ifrah, en France.

L’Observateur a tenté de joindre Gabrielle Kane pour obtenir sa version des faits, mais elle a refusé de s’exprimer sans l’avis de son avocat. Le journal a néanmoins retracé l’historique de l’affaire.

Tout commence en 2018 après le divorce de Gabrielle Kane. Le 26 février, son ex-mari saisit le juge des affaires familiales du Mans pour obtenir la garde exclusive de leur enfant, arguant que Gabrielle Kane serait « dangereuse ». Le juge accorde temporairement la garde à la mère le 22 mars, le temps d’une expertise, qui conclut finalement le 17 mai en faveur de Gabrielle Kane.

En juillet 2020, Gabrielle Kane retourne au Sénégal avec son fils. Le 10 août 2021, elle sollicite le tribunal de Dakar pour la garde, obtenant gain de cause le 15 décembre. L’ex-mari, ayant droit de visite, conteste cette décision à son arrivée à Dakar, mais le tribunal maintient la garde à Gabrielle Kane, qui renonce à la pension alimentaire.

Après cette décision défavorable, l’ex-mari dépose une plainte en France, accusant Gabrielle Kane d’enlèvement, conduisant ainsi à l’émission du mandat d’arrêt international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici