Cour suprême : Coupures internet, le verdict tombe contre l’Etat du Sénégal

0
220

La Cour suprême s’est prononcée sur les référés déposés par l’opérateur de téléphonie Orange contre les suspensions d’Internet mobile imposées par le gouvernement sénégalais, selon les déclarations d’Ousmane Ali Diallo d’Amnesty International.

La décision de la Cour Suprême a été sans équivoque : la suspension des données mobiles a été jugée contraire aux libertés fondamentales et disproportionnée. Cette décision de la plus haute juridiction du pays constitue un développement majeur dans le débat sur les restrictions d’Internet imposées par le gouvernement. Elle souligne l’importance de protéger les droits fondamentaux des citoyens, y compris leur accès à l’information et à la communication en ligne.

Les implications de cette décision sont significatives, non seulement pour Orange en tant qu’opérateur de téléphonie, mais également pour l’ensemble de la population sénégalaise qui dépend de l’Internet mobile pour divers aspects de leur vie quotidienne, notamment le travail, l’éducation et la communication avec leurs proches.

Amnesty International et d’autres organisations de défense des droits de l’homme ont salué cette décision comme une victoire pour les libertés civiles au Sénégal. Cependant, il reste à voir comment le gouvernement réagira à ce jugement et s’il prendra des mesures pour respecter la décision de la Cour suprême.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici