Rapport Washington sur la violation des droits humains : La Réaction musclée de Malick Sall

0
124

Dégradation des droits de l’homme, abus, discrimination, privatisation arbitraire de la vie! Washington épingle le Sénégal sur des violations. Ce n’est pas cette lecture que le ministre de la Justice, Me Malick Sall, fait du dernier rapport annuel du département d’Etat Américain. Le garde des sceaux s’exprimait, ce jeudi, en marge de la cérémonie de passation de service au centre de formation judiciaire. Mamadou Diakhaté cède la place au magistrat Amadou Bal.

Tout est positif 

On attend toujours plus du Sénégal. Le Sénégal est une référence, un modèle. Et ce qu’on attend du modèle, est qu’il fasse mieux. Je vous rassure que le rapport que j’ai lu, c’est plutôt positif pour le Sénégal“, a soutenu Me Malick Sall.

Violation des droits de l’homme

Washington a reproché au Sénégal des manquements au respect de l’intégrité de la personne, notamment avec la “privatisation arbitraire de la vie et autres meurtres illégaux ou à motivation politique. Sur ce, le garde des sceaux élève la voix et apporte une réplique. “Le Sénégal n’a pas de leçon à recevoir de personne à ce niveau. Nous n’avons pas honte de notre police, ni de notre justice, ni de notre gendarmerie. Le monde fait appel au Sénégal parce que le monde sait que nous avons des forces de l’ordre qui sont bien entraînées et qui sont conscientes de l’obligation de la tenue“, a plaidé le ministre de la Justice.

La gestion dans les prisons 

Selon lui, il n’y a pas de gestion opaque dans les centres de détention. “Dans n’importe quelle administration, il se peut qu’il y ait quelque chose dont on peut parler. Mais parler de gestion opaque, c’est de la mauvaise foi“, a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici