Affaire de présumé viol : Réunion d’urgence de Sonko avec ses avocats aujourd’hui… possible convocation à la section de recherches lundi… la propriétaire du Salon sous le coup de divers chefs d’accusation !

0
101

Ousmane Sonko pourrait déférer à la convocation de la section de recherches dès lundi, suite à la plainte pour viol et menaces de mort, déposée contre lui par l’employée du salon de massage « Sweet Beauty », Adji Sarr. De nombreuses publications dont Confidentiel-Lettre quotidienne révèle que le député a dû avoir reçu sa convocation hier vendredi pour répondre aux accusations de la plaignante. « Au cas où il invoquerait son immunité parlementaire, le parquet de Dakar envisage simplement de demander à l’Assemblée nationale la levée de son immunité parlementaire afin de pouvoir l’entendre », explique encore la publication quotidienne. Selon la même source d’ailleurs, la chancellerie ne commentera pas l’affaire, car il s’agit d’une affaire privée opposant deux sénégalais et que la politisation évoquée par Ousmane Sonko ne passera pas.

Réunion de crise chez Sonko

Il faut dire que malgré le communiqué de son parti qui semblait minimiser l’affaire, Sonko en dépit de l’insistance de ses proches, avait refusé de s’exprimer sur la question jusqu’en début d’après-midi d’hier. Mais vu la gravité des accusations, et après avoir analysé les conséquences qu’engendrerait son absence de réaction immédiate, Sonko a finalement publié un post de démenti pour sa défense. Et depuis lors, c’est le branle-bas de combat chez lui. D’ailleurs, il a convoqué ce samedi, à son domicile, une réunion d’urgence avec ses avocats, pour voir la conduite à tenir dans cette affaire.

Du côté de ses militants, des stratégies via les réseaux sociaux afin de défendre leur leader sont en préparation.

La propriétaire du salon entendue pour des faits de proxénétisme et de violation du couvre-feu.

La propriétaire du salon, tantôt Absa Diagne, tantôt Amy Diop, selon les médias reste elle dans le viseur des pandores. La gendarmerie détient outre le sperme supposé appartenir au leader de Pastef, les messages écrits échangés entre la propriétaire du salon et Ousmane Sonko en personne, renseigne CLQ. Elle sera du reste incessamment convoquée pour être entendue pour des faits de proxénétisme et également pour violation du couvre-feu, lit-on sur le document. En effet, dans ses diverses sorties, elle avait indiqué que la dernière séance de massage de Sonko a été faite nuitamment et qu’elle disposait de deux équipes : l’une officiant le jour et l’autre la nuit…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici