USA: Tension maximale avant des manifestations pro-Trump ce week-end

0
98

USA-TRUMP-MANIFESTATIONS:USA: Tension maximale avant des manifestations pro-Trump ce week-end

par Nathan Layne et Patricia Zengerle

(Reuters) – Washington était totalement bouclée samedi et les capitales des 50 Etats se préparaient à des manifestations pro-Trump ce week-end en érigeant des barrières autour des bâtiments publics et en déployant des renforts militaires pour tenter d’éviter des violences similaires à celles du Capitole le 6 janvier.

Le FBI a prévenu tous les services de police de se préparer à la présence de manifestants potentiellement armés convaincus par les accusations de fraude massive répétées sans preuves par Donald Trump depuis la victoire du démocrate Joe Biden à l’élection présidentielle du 4 novembre.

Plusieurs Etats, dont le Michigan, la Virginie, le Wisconsin et la Pennsylvanie ont fait appel à la garde nationale pour renforcer la sécurité. Le Texas a annoncé que son Capitole resterait fermé mercredi, jour de la prestation serment de Joe Biden en tant que 46e président des Etats-Unis.

Des représentants démocrates ont annoncé samedi avoir demandé un examen du déroulé des évènements du 6 janvier. Ils ont aussi contacté le FBI et les agences de sécurité afin de savoir si les menaces étaient connues et s’il y avait eu une ingérence étrangère.

Les violences du 6 janvier au Capitole à Washington, jour de la certification de la victoire de Joe Biden, ont traumatisé une partie de l’Amérique, mais aussi galvanisé certains partisans de Donald Trump, faisant craindre de nouvelles violences.

Vidéo: Washington et les principales villes américaines en état d’alerte avant des manifestations pro-Trump (senactutv.com)

L’idée selon laquelle le 6 janvier a été un succès pourrait inciter certains extrémistes américains, motivés par des sentiments anti-gouvernementaux, racistes et militants, à participer à des violences, selon un document des renseignements américains publié mercredi.

Des « discours fallacieux » concernant une fraude électorale supposée pourraient servir de catalyseur pour des groupes extrémistes, est-il ajouté dans ce document.

Des milliers de gardes nationaux ont été déployés à Washington. Des ponts menant à la ville ont été fermés et l’accès à plusieurs lieux touristique a été interdit.

Vendredi, un homme originaire de Virginie, Wesley Allen Beeler, armé d’un pistolet chargé et de 500 balles a été arrêté à Washington en possession d’une fausse accréditation pour la cérémonie d’inauguration.

Un représentant démocrate de Virginie, Don Beyer, a appelé les habitants de son Etat à éviter le centre-ville en raison du risque de violences. « Tout ceux qui peuvent éviter le secteur du Capitole cette semaine doivent le faire », a-t-il écrit sur Twitter.

Le directeur de la sûreté publique du Texas, Steve McCraw, a évoqué le risque de voir des « extrémistes violents » mettre à profit les manifestations prévues ce week-end dans la capitale, Austin, pour « commettre des actes criminels ».

Les autorités redoutent notamment l’appel à manifester dimanche dans les 50 Etats fédérés américains lancé par le mouvement antigouvernemental « boogaloo ».

(Nathan Layne et Patricia Zengerle, version française Tangi Salaün et Camille Raynaud)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici