Venu présider, jeudi, la fin des travaux du séminaire de rentrée de cette année à Saly, le ministre de l’Education nationale a promis de mettre en œuvre tous les engagements pris avec les organisations syndicales. Mamadou Talla en a profité pour inviter les parties prenantes à œuvrer à l’apaisement du climat social.

Le séminaire de rentrée des classes 2019/2020 a pris fin, avant-hier, à Saly. Pendant quatre jours, les acteurs de l’éducation, la société civile, les syndicats d’enseignants, les partenaires sociaux et les élus locaux se sont retrouvés pour faire le bilan de l’année passée et dégager de nouvelles perspectives pour 2020. Après avoir magnifié l’ambiance qui a prévalu durant tout le séminaire et la qualité des réflexions, le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, s’est félicité du consensus noté sur plusieurs points à l’issue de la rencontre. Il a saisi cette opportunité pour réitérer la volonté de l’Etat de veiller au respect des engagements pris avec les organisations syndicales du système. «Je m’engage à mettre en œuvre, avec le concours de tous les acteurs, tous les engagements relevant de mon département et de porter le plaidoyer pour les autres questions», a-t-il déclaré, lors de la clôture du séminaire.
Selon le ministre, l’atteinte des objectifs prioritaires requiert une remise en question et une révision des méthodes et stratégies d’action, une plus grande ouverture, un sens élevé du consensus, de la responsabilité et de l’imputabilité.
M. Talla a estimé que les priorités du secteur s’appuient sur le Plan Sénégal émergent et sur le Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence (Paquet). Celui-ci n’a pas manqué de rappeler aux acteurs la nécessité de bâtir une école de la République qui, selon lui, doit s’appuyer sur les valeurs et symboles de la nation. « Le respect des symboles de la République, des biens publics, la tolérance, la solidarité, le respect de l’autre, les bons comportements et les bonnes attitudes, entre autres, sont autant de valeurs à enseigner aux jeunes, dès le bas-âge, pour faire d’eux de bons futurs citoyens responsables  et valeureux », a-t-il indiqué.
Outre le respect des engagements, le ministre de l’Education nationale a invité les différents acteurs du système à œuvrer à l’apaisement du climat social dans l’espace scolaire. Il a estimé que cet aspect demeure une des priorités pour asseoir l’excellence dans le système. « La stabilité dans l’espace scolaire est la pièce maitresse de la viabilité et de la qualité de l’éducation.

L’apaisement du climat social, une priorité pour tous

Si le climat social n’est pas apaisé, on passera à trouver des solutions au lieu de dispenser des cours. Or, l’enseignant n’est à l’aise que quand il est à l’école en train d’enseigner et non quand il est en train de négocier », a souligné M. Talla. Ce dernier s’est ainsi réjoui du fait que les syndicats d’enseignants et les autorités étatiques ont compris cette dimension. A son avis, « c’est à ce prix que la gouvernance de notre école deviendra inclusive, participative et transparente pour permettre la réussite des apprenants ».
C’est dans cette dynamique qu’il a été recommandé que toutes les actions prévues à la base soient faites de concert avec les syndicats, la société civile, les parents d’élèves et les collectivités territoriales.
Toutefois, le porte-parole du G7, Souleymane Diallo, a précisé que la reprise du monitoring et l’application correcte du protocole d’accord d’avril 2018, ainsi que la finalisation des négociations avec le Syndicat des inspecteurs de l’éducation, tout comme la prise en compte des questions latentes, demeurent l’unique voie pour assurer l’apaisement du climat social dans le secteur.

RENTRÉE SCOLAIRE : La Semaine nationale de la propreté de l’école lancée lundi

Concernant les préparatifs de la rentrée scolaire, le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, a déclaré qu’il procédera, le lundi 23 septembre, au lancement de la Semaine nationale de la propreté de l’école.
L’évènement est prévu cette année à Ziguinchor. Celui-ci a souhaité que les établissements soient bien préparés pour accueillir les élèves et les enseignants. Il a invité à une grande mobilisation de l’ensemble de la communauté scolaire et des partenaires comme le service d’hygiène et les sapeurs-pompiers dans les zones où les écoles sont envahies par les eaux afin de permettre une bonne rentrée le 3 octobre prochain. Il a rappelé qu’elle est prévue pour le personnel enseignant et administratif le 1er octobre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
27 − 11 =