MUHM/Marième Dial : Le patron de Marodi sonne la fin de la récréation

0
98

MUHM/Marième Dial : Le patron de Marodi sonne la fin de la récréation

« Le niveau de cachet, moi je peux juger que c’est très bien. Pour preuve, les cachets pour les acteurs entre 2016 et maintenant, ont été multipliés par 20, par 10 au minimum. C’est juste pour vous donner une idée. Ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui, si on n’est pas sur du solide, on ne dure pas. Si on commence à durer c’est qu’on est sur du solide. Ce qu’on fait, on le maitrise bien,» insiste le producteur Mass Ndour.

Et le directeur de Marodi de faire la part des choses : « Déjà, elle n’a pas parlé de Marodi. Je ne peux pas parler d’elle. Mais ce qui est sûr c’est que, sur cette saison, on n’a pas parlé avec Halima, on n’a pas négocié avec elle. On n’a jamais parlé avec elle de contrat et de cachet. Maintenant, les gens sont libres d’interpréter ses propos. En tout cas, nous, nous continuons à faire des séries, chaque année, chaque saison. Les moyens sur la production augmentent, il y a plus de qualité ».

Malgré que le pays, comme le monde, soit actuellement miné par la pandémie de Covid-19, Mass Ndour nuance: « Les difficultés, c’est dans tous les secteurs. C’est le pays, il y a la Covid-19. Mais, nous, nous sommes très sérieux sur ce que nous faisons. Il faut se battre pour aller chercher les annonceurs. Ce n’est pas facile ce n’est pas donné. Il faut se battre pour avoir de la qualité. Il faut se battre pour avoir des maisons ou tourner ».

Et le producteur de défier l’opinion: « Pour en revenir à Halima Gadji, personne ne trouvera une preuve quelconque concernant un problème de cachet. Marodi n’a pas ce type de problème! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici