Gendarmerie nationale : plusieurs mutations après la nomination du général Martin FAYE à la tête de l’unité territoriale

0
167

Gendarmerie nationale : plusieurs mutations après la nomination du général Martin FAYE à la tête de l’unité territoriale

Après sa nomination au Commandement de la Gendarmerie territoriale, le Général Martin Faye a procédé à plusieurs mutations. Un réaménagement a été effectué au sein de l’état-major et dans quelques unités territoriales, notamment les légions de Dakar, Kolda et Saint-Louis, informe la Division Communication. Outre la passation de services à la Section de Recherches où le Commandant Abdou Mbengue cède sa place au capitaine Aliou Ndiaye, au niveau de la Légion de Dakar, le lieutenant-colonel Ibou Wathie quitte pour prendre la Chaîne Anticipation et Prévention de l’état-major. Il est succédé par le Lieutenant-colonel Abdou Mbengue.
Le colonel Pape Souleymane Cissé, ancien chef de la Garde rapprochée du Président de la République, à la tête de la légion de Saint-Louis depuis trois ans, quitte ce commandement pour atterrir à l’état-major de la gendarmerie où il prend la chaîne Administration logistique.  Il est remplacé à ce poste par le lieutenant-colonel Émile Manga qui était commandant de la légion de Kolda, une nouvelle création qui fait désormais de Kolda un commandement territorial puisque jusqu’ici rattaché à Ziguinchor.
 Suite à la retraite du Général Mamadou Diouf, le général Moussa Fall, ancien commandant de la gendarmerie territoriale devient le Haut commandant en second de la gendarmerie.  Et c’est Martin Faye, un pur produit de l’École nationale des officiers d’active (ENOA) de Thiès, nommé général depuis le 02 mars 2021, qui va prendre les rênes de la gendarmerie territoriale, un grand commandement qui concentre une bonne partie du personnel de la gendarmerie, renseigne la Division Communication de la Gendarmerie
Entré en service dans les armées grâce au concours de l’ENOA en octobre 1990, le général de brigade Martin FAYE est né à Thiès. Il est marié à une épouse et père de deux enfants. Il est diplômé de l’école de guerre du Cameroun. Le général Faye a commandé diverses unités opérationnelles de la gendarmerie nationale, mais s’est particulièrement distingué à la tête du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) qu’il a commandé pendant six ans, rapporte la même source.
 Revenant fraîchement de la MINUSCA en République centrafricaine où il était le chef des opérations de la composante Police, il a fait un séjour au Congo où il a tenu la même fonction pendant deux ans. Sa première expérience des théâtres extérieurs remonte à 1998 lors de l’opération Gabou en Guinée Bissau. Le général Martin Faye est décrit par ses pairs comme un homme d’une grande humilité, un bon militaire, courtois et social. Il suscite un grand espoir pour le commandement de la Gendarmerie nationale. Il est commandeur dans l’ordre du mérite. 
Les passations de consignes se sont effectuées en présence des chefs respectifs sans tintamarre avec la rigueur et la solennité que requièrent l’administration et le commandement militaire, conclut le document.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici