Campagne agricole 2021-2022 : Le Synttas dénonce une nébuleuse sur les semences

0
131

Le Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de l’Agriculture du Sénégal (Synttas) dénonce une nébuleuse sur les semences, pour la campagne agricole 2021-2022.  Dans un communiqué parvenu à la redaction de Sanslimitesn.com, les travailleurs accusent le ministre Moussa Baldé et ses proches collaborateurs d’annoncer la délivrance des semences  alors que les bulletins d’analyse  ne sont pas encore délivrés aux opérateurs. Le secrétaire général du Synttas, Samba Gueye et Cie, comptent s’opposer à toute tentative de distribution des semences et tiendra  responsable le ministre et ses collaborateurs  de tout manquement qui sera noté dans cette présente campagne.

Une logique de nébuleuse

“Le Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de l’Agriculture du Sénégal (SYNTTAS) informe l’opinion publique et internationale que le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural (MAER) est dans une logique de nébuleuse sur les semences, pour la campagne agricole 2021-2022. En effet, Monsieur le Ministre Moussa BALDE et ses proches collaborateurs ont élaboré et distribué à des opérateurs semenciers des notifications en vue de la mise à disposition de semences d’arachide certifié dans les commissions de supervision, de contrôle et de suivi des opérations de mise en place et de cession des intrants agricoles alors que les bulletins d’analyse de ces semences ne sont pas encore délivrés aux opérateurs. De plus aucune étiquette n’est encore apposée sur les sacs de semences d’arachide pour attester leur qualité.

Opposition de mise en place des semences

Le SYNTTAS qui est toujours en mouvement de grève, dénonce avec la plus grande énergie cette forfaiture car l’identité, l’origine et la qualité des semences n’étant pas connu aucune mise en place ne devrait se faire au risque d’une flagrante violation de la législation semencière, le règlement C/REG.4/05/2008 du 18 mai 2008 portant harmonisation des règles régissant le contrôle de qualité, la certification et la commercialisation des semences végétales et plants dans l’Espace CEDEAO. En effet, cette règlementation en son Article 46, stipule qu’il est impératif de disposer de bulletins d’analyses avant la commercialisation des semences.
Par conséquent, le syndicat s’opposera à toute tentative de mise en place des semences dans les commissions dont les membres ont l’obligation et le devoir de ne pas les réceptionner en cas de non-conformité avec la législation semencière.

Le ministre et ses collaborateurs indexés

Ceci étant, le syndicat tiendra le Ministre Moussa BALDE et ses proches collaborateurs comme principaux responsables de tout manquement qui sera noté dans cette présente campagne. Et appelle tous les acteurs du secteur notamment les organisations de producteurs et les bailleurs à prendre leur responsabilité dans cette affaire inédite.
Le SYNTTAS met en garde la tutelle contre toutes formes de pressions sur les Directeurs régionaux de Développement rural et les Chefs de Service départementaux de Développement rural en vue de les obliger à fermer les yeux sur la mise en place des semences non conformes.
Le syndicat demande solennellement au Secrétaire général du MAER, Monsieur Pape Malick NDAO, d’abandonner sa casquette de Préfet et de ne point tenter d’activer encore une fois de plus son réseau de camarades pour intimider les braves agents du ministère. Le SYNTTAS ne se laissera plus faire.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici