(Photo) Quatre mois après avoir tué Khadim de 10 coups de ciseaux, Yérim Diaw gracié par Macky Sall

0
117

C’est à croire qu’il y a une justice à deux vitesses au Sénégal. Dans la nuit du 7 au 8 aout 2019, à Saint-Louis, dans le paisible quartier de Bango, un crime odieux y a été commis. Après une bagarre, à quelques jours de la Tabaski, Yerim Diaw, la trentaine et tailleur de son état, prend une paire de ciseaux qu’il démonte et la plante, à plus de 10 reprises, sur le jeune Khadim Coulibaly (25 ans). Ce jeune homme a reçu un coup à la tête, à la gorge, au thorax et dans les cotes. Il se vide de son sang et meurt, en l’espace de quelques minutes.

Cette même nuit, Yérim n’alerte ni les secours, ni ses proches. Il se rince dans un cours d’eau, jette le ciseau, laisse le jeune homme agoniser et retourne à ses occupations. A la découverte du corps, les jeunes du quartier, qui savaient qu’une bagarre se tramait entre Yérim et Khadim, accourent pour lyncher le premier nommé. Il sera heureusement sauvé par ses proches, qui le cacheront durant toute la nuit. Il sera ensuite conduit au commissariat de Saint-Louis. Gardé à vue dans un premier temps, il sera ensuite incarcéré pour meurtre.

Mais voilà, quatre mois seulement après ce meurtre, soit le 31 décembre 2019, Yérim Diaw est libéré. Il est gracié par le président Macky Sall, selon les informations reçues par SeneNews dans ce quartier situé à 10 kilomètres au nord-est de Saint-Louis, célèbre pour abriter le Prytanée militaire de Saint-Louis, le Camp militaire et l’aéroport. Dans un premier temps, il a été envoyé dans une autre ville, par peur de représailles. Depuis, Yérim n’est plus inquiété par la justice, et passerait même quelques piges dans son quartier natal.

D’après des sources de SeneNews dans ce quartier, Yérim a été libéré puisqu’il a un parent haut placé dans le gouvernement. Pire, des jeunes du quartier dénoncent sa libération car « Yérim Diaw est un danger ambulant », puisqu’il n’en est pas à son premier coup. Il y a plusieurs années, nous souffle-t-on, il avait poignardé quelqu’un après une bagarre. Mais ce dernier a eu plus de chances que le jeune Khadim Coulibaly.

Cependant, cette affaire devrait pousser à sérieusement repenser le système de grâce du Président Macky Sall.

Voici le jeune Khadim

img 20190808 wa0094 - Senenews - Actualité au Sénégal, Politique, Économie, Sport

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici