Elections : Le Frn annonce la lutte pour la tenue des locales, législatives et présidentielles

0
84

Les membres de l’opposition tiennent au respect du calendrier électoral et l’organisation des élections locales en 2021, des élections législatives en 2022 et de l’élection présidentielle en 2024. Mieux, ils sont contre les « reports successifs des élections locales par le régime de Macky Sall ». A leur avis, ces scrutins peuvent bel et bien se dérouler aux dates échues. Et ils l’ont «démontré». 
«C’est pourquoi, nous, partis politiques, mouvements citoyens, organisations démocratiques et sociales membres du Front de résistance nationale (FRN) et des autres plateformes, plus que jamais mobilisés et solidaires dans le combat autour de la conduite des processus démocratiques, républicains, citoyens et sociaux dans notre pays, et dans la lutte pour demander le respect du calendrier électoral, n’accepterons pas un nouveau forcing de Macky Sall », a déclaré l’expert du Front national de résistance dans le domaine des élections, Saliou Sarr. Il s’est exprimé ainsi, ce mercredi 14 avril, lors du point de presse organisé par le FRN, en coalition avec toutes les autres forces politiques et démocratiques ont ainsi plaidé le respect du calendrier électoral.
Ce faisant, l’opposition a mis en garde Macky Sall et son régime de toutes les conséquences qui pourraient encore découler de cette dangereuse situation. En conséquence, elle exige l’organisation des élections locales en 2021, des élections législatives en 2022 et de l’élection présidentielle en 2024, l’application de tous les accords consensuels issus de la commission politique du Dialogue National. Ce, tout en appelant «encore une fois tous les partis de l’Opposition, les mouvements et associations de la Société Civile, les Activistes et Lanceurs d’Alerte de tout bord à lancer sans délais le cadre Unité d’Action des forces démocratiques pour imposer la tenue des élections locales en 2021».

Saliou Sarr a, également, indiqué : « nous sommes en train de finaliser la création d’un mécanisme de concertation et de coordination des luttes communes démocratiques et sociales qu’appelle la situation actuelle ». Lequel mécanisme va, selon l’expert, permettre de coordonner et de mutualiser toutes les initiatives et actions communes sur tous les terrains de la lutte, au niveau local comme au plan national et de la Diaspora.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici