League des champions : belles performances d’Idrissa Gana Guèye et Edouard Mendy

0
103

Les internationaux sénégalais Idrissa Gana Gueye (PSG) et Edouard Mendy (Chelsea) ont contribué largement aux bonnes performances de leur équipe lors des matchs aller des quarts de finale de la Ligue des champions (LDC).Gueye a obtenu la note de 8 sur 10 du quotidien français l’Equipe, pour la qualité de son match. Il a mis en place ‘’un pressing réfléchi’’, en plus d’avoir fait ‘’un meilleur positionnement pour couper les lignes de passe, des jaillissements précieux et des sorties de balles mieux senties’’, a commenté le journal dans son édition de jeudi.Le magazine So Foot, en commentant les performances du Sénégalais, a écrit : ‘’Le bonhomme avait toujours une jambe à laisser traîner, un ballon à gratter, un pied savamment placé pour empêcher l’adversaire de progresser.’’‘’Souvent cantonné à sa propre surface, le PSG a livré une guerre de position où son numéro 27 (Gueye) s’est avéré le fantassin le plus zélé et le plus inspiré de sa tranchée’’, ajoute So Foot, concernant le match du milieu de terrain victorieux du Bayern Munich, 3-2.Le milieu de terrain sénégalais âgé de 31 ans a marqué des points, et pour la manche retour, ‘’où le PSG va plier’’, ajoute la publication, ‘’il faudra savoir souffrir pour ne pas rompre’’.‘’Idrissa Gueye sera tout indiqué’’ pour le match retour, pronostique So Foot.Agé de 29 ans, Edouard Mendy, arrivé l’été dernier à Chelsea en provenance de Rennes, a marqué son territoire et conservé la cage des Blues inviolée, contre le FC Porto qui a été battu, 2-0.Mendy, un gardien au chômage il y a six ans, qui a découvert la Ligue 1 française il y a trois ans, est devenu un élément indispensable au redressement de Chelsea en Premier League et de sa réussite en C1, écrit l’Equipe.‘’L’ex-joueur de Rennes en est à 14 clean sheats (copies propres) en championnat. Contre le FC Porto, il a réalisé son 7e match sans prendre de but sur les huit qu’il a disputés en C1. Les chiffres sont hallucinants’’, constate le quotidien spécialisé.Contre le FC Porto, Mendy n’a pas eu 10 parades à réaliser, mais le peu qu’il a eu à faire l’a été sans difficulté apparente, poursuit l’Equipe, rappelant le corner d’Otavio qu’il a repoussé sur sa ligne.Edouard Mendy a détourné une tête de Pépé (43e) et bloqué une tentative de Manafa (45e), mais il n’a pas flanché sur un tir de Maréga, rappelle le journal. Il évoque aussi les occasions du FC Porto lors du quart de finale aller joué mercredi.‘’Mais c’est surtout son face-à-face qu’il remporte à la 51e qui vaut cher, quand il sort en fermant l’angle à Marega, lequel voit son ballon rebondir sur le genou de l’international sénégalais’’, poursuit l’Equipe, ajoutant que ‘’son rêve éveillé peut continuer’’. Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici