Coronavirus : fermeture de centres commerciaux en Savoie et en Isère

0
186

Le préfet de la Savoie a annoncé vendredi la fermeture de centres commerciaux, l’interdiction de la livraison après 22 heures et d’autres nouvelles restrictions pour limiter la circulation du virus dans ce département placé la veille en « vigilance renforcée ». Avec une progression du taux d’incidence de 30% en une semaine, à 288 contaminations pour 100.000 habitants, « les conséquences sur l’hôpital commencent à se faire sentir », et les autorités locales envisagent d’armer de nouveaux lits de réanimation.

Pour « en rester là » et « tout faire » pour ne pas « rentrer dans le club des départements en alerte maximale », au nombre de 19 depuis jeudi soir, le préfet Pascal Bolot a décidé la fermeture des centres commerciaux de plus de 10.000 mètres carrés, ce qui concerne cinq établissements en Savoie.

Le 4 mars, le gouvernement avait annoncé la fermeture de ces mêmes centres commerciaux de plus de 10.000 m2 dans 23 départements, dans les Hautes-de-France et en Ile-de-France notamment, mais la Savoie n’était pas – encore – concernée.

Le préfet a également interdit vendredi la consommation d’alcool dans les rues de Chambéry et Aix-les-Bains, l’interdiction des braderies, et les livraisons après 22H00 pour « éviter des moments de convivialité qui dureraient trop longtemps et qui seraient prolongés par des livraisons ». Pascal Bolot a demandé aux forces de l’ordre un « contrôle strict » de ces mesures, en vigueur dès samedi.

Mesures en Isère

Le préfet de l’Isère, département également placé sous surveillance renforcée depuis jeudi, a aussi annoncé dans un communiqué que les centres commerciaux de plus de 10.000 m2 ne pourront plus accueillir du public à compter de mercredi minuit. La consommation d’alcool sur la voie publique est désormais interdite tous les jours entre 18H et 6H sur tout le département et à partir de 12H à Grenoble.

L’ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Covid-19 : y a-t-il réellement un risque de contamination en extérieur ?

> Coronavirus : pourquoi un test PCR peut-il être positif un mois après une infection ?

> Les fêtes privées sont-elles vraiment interdites avec le couvre-feu ?

> Le variant anglais engendrerait des symptômes un peu différents

> Audio, webcams… Quand la technologie s’adapte au télétravail

De plus, le port du masque est rendu obligatoire pour toute personne de 11 ans et plus dans les communes iséroises de plus de 2.000 habitants, précise la préfecture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici