Emploi des jeunes : «En termes de chômage, Touba caracole en tête»

0
94

Deuxième ville la plus peuplée du Sénégal, Touba n’en est pas moins la plus touchée par le chômage. Du moins, selon Serigne Modou Bousso Dieng, marabout et acteur politique, qui rappelle au président de la République le désarroi de la jeunesse dans la ville sainte. 
«Je voudrais interpeller le président de la République Macky Sall, qui vient de mettre 350 milliards pour l’emploi des jeunes. Je lui rappelle que derrière Dakar, Touba est la ville la plus peuplée du Sénégal. En termes de chômage, Touba caracole en tête. C’est la ville la plus touché du pays», renseigne-t-il. 
A l’en croire, le chômage, à Touba, a atteint des proportions inquiétantes, puisqu’il n’y a pas d’industrie. «Il n’y a pas d’emplois à Touba, à part le petit commerce. Les jeunes deviennent des charretiers ou des tailleurs, et ont beaucoup de mal à subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles. La pauvreté et le manque d’emplois à Touba sont devenus de terribles fléaux», confie Serigne Modou Bousso Dieng qui invite le gouvernement à «accompagner les jeunes à travers des formations qualifiantes, mais aussi aider ceux qui s’activent dans l’agriculture avec leurs maigres moyens». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici