Dernière minute – Affaire Sonko/Adji Sarr: Macky Sall brise enfin le silence

0
162

Le Sénégal a connu des manifestions d’une rare violence ces derniers jours du à l’arrestation du président Ousmane Sonko. Le pays a failli sombré en une semaine.

Elle a provoqué une vague de contestation au Sénégal et la mise en place d’un impressionnant dispositif sécuritaire à Dakar, a été libéré lundi sous caution. Durant toute la procédure de l’affaire Sonko – Adji Sarr et lors de son discours face à la Nation après les manifestations pour la libération de Sonko, le président Macky Sall n’avait jamais mentionné cette affaire. Un silence qui avait fini par inquiéter tout le monde. Mais d’après le journal Les Echos, le chef de l’Etat l’a fait lors de son face-à-face avec des membres de la société civile, il y a quelques jours. Sans nommément citer Sonko, Macky Sall a donné son opinion sur l’affaire le concernant, estimant que le leader de Pastef devait répondre à la justice. « Quand quelqu’un est convoqué par la justice, il doit répondre, parce que beaucoup de personnalités politiques sont allées répondre quand elles ont eu un différend avec la justice. Wade, Idrissa Seck et moi l’avions fait », a déclaré le président Sall.

Rappelons que…

Ousmane Sonko, troisième de la présidentielle de 2019 et pressenti comme un des principaux concurrents de celle de 2024, avait été arrêté officiellement pour trouble à l’ordre public alors qu’il se rendait en cortège au tribunal où il était convoqué pour répondre à des accusations de viol portées contre lui par une employée d’un salon de beauté dans lequel il allait se faire masser pour, dit-il, soulager ses maux de dos.

Personnalité au profil antisystème, le député crie au complot ourdi par le président lui-même pour l’écarter de la prochaine présidentielle. Pour l’instant le calme est revenu au pays de la téranga en attendant la décision de la justice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici