Médiation dans l’affaire Sonko : Voici ce qui bloque le collectif des religieux

0
176

Dans le cadre de sa médiation dans l’affaire du viol présumé, le collectifs des religieux pour la sauvegarde de la paix civile avait rencontré Ousmane Sonko hier samedi. Mais, il dit avoir des soucis à rencontrer Adji Sarr.

«Après avoir eu un entretien franc et ouvert, pendant 1h30 d’horloge, avec le leader du Pastef, Ousmane Sonko ce samedi 27 février, à son domicile, à la Cité Kër Gorgui, le « Collectif des religieux pour la préservation de la Paix civile », coordonné par Abbé Jacques Seck et assisté par Jamra, cherche toujours, pour équilibrer sa médiation, à rencontrer la plaignante, Adji Sarr. Mais en vain», a indiqué Mame Makhtar Gueye.

Mais, les médiateurs disent ne pas se décourager et comptent continuer à la chercher «partout». «La médiation continue», assure M. Gueye.

Pour rappel, au vu de la tension politique ambiante, des religieux issus de tous bords, ont décidé d’entamer une médiation. C’est ainsi qu’ils ont rendu visite, ce samedi, à Ousmane Sonko. La délégation était dirigée par Mame Makhtar Gueye et l’Abbé Jacques Seck.

«Nous avons reçu mandat du collectifs des religieux pour la sauvegarde de la paix civile. Nous sommes venus transmettre le message à Ousmane Sonko. Maintenant nous allons tenir une réunion d’évaluation entre nous, qui sera sanctionnée par un communiqué de presse», avait déclaré M. Gueye au sortir du domicile du leader de Pastef.

Il indiquera qu’ils ont eu « un entretien franc et ouvert, d’une heure trente minutes avec le leader de Pastef ». Le collectif compte communiquer plus amplement lorsqu’il aura bouclé ses entretiens avec tous les protagonistes, mais sans interférer dans l’action de l’institution judiciaire. « Notre seule et unique préoccupation: la sauvegarde de la Stabilité sociale et de la Paix civile », dit-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici