Accusations de vi0*ls contre Sonko : Les langues se délient chez ceux qui connaissent réellement Adji Sarr

0
105

C’est l’information qui défraie la chronique depuis l’annonce de la plainte pour viols et menaces de mort contre Ousmane Sonko. La plaignante, une fille de 20 ans nommée Adji Sarr, masseuse au salon « Sweet Beauty ». Mais qui est vraiment cette fille ?

Après sa patronne, Nafissatou Coulibaly, qui n’a pas manqué d’être critique envers elle, plusieurs autres personnes se sont confiées sur la jeune dame. D’après des témoignages recueillis par nos confrères de Seneweb, Adji Sarr ne jouit pas d’une bonne réputation.

« La fille qui a accusé Sonko passait souvent devant nous. Elle n’a pas une bonne réputation dans le quartier« , confie un homme retrouvé assis devant une boutique en face du Spa. Il continue : « lorsqu’on nous a dit que c’est elle qui a accusé Sonko, nous n’étions pas surpris car elle a toujours eu l’air d’une femme peu fiable« .

Un autre, plus jeune, qui fait office de gardien dans une maison à côté de Sweet Beauty révèle que « cette fille et la propriétaire s’étaient bagarrées et elle n’y travaillait plus. Mais, la dame assez gentille l’a repris dans le salon. Depuis son retour, elle a créé beaucoup de problèmes à sa patronne, peut-être qu’il s’agit d’un règlement de comptes entre les deux femmes« .

Quant à Ousmane Sonko, il s’est lui aussi exprimé dans un communiqué. Selon lui, il s’agit d’une cabale montée contre sa personne. Quoi qu’il en soit de nombreuses zones d’ombres sont relevées dans cette histoire. Parmi elles, les raisons qui ont bien pu motiver la propriétaire du Spa à se présenter aux médias sous une fausse identité. Surtout, si elle n’a rien à se reprocher.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici