Boughazelli se livre à la gendarmerie à 16h30: « J’ai rencontré mes avocats, j’ai décidé d’aller répondre aujoud’hui à la gendarmerie

0
67

Le député du parti au pouvoir, Seydina Fall dit « Boughazelli », impliqué dans une grave affaire de trafic de faux billets portant sur des milliards, est finalement sorti de sa cachette.

Il s’est prononcé dans le grand journal de la Rfm pour annoncer qu’il va déférer à la convocation de la section de recherches de la gendarmerie. Le député apériste explique son refus d’aller répondre à la convocation des enquêteurs par le fait qu’il ait eu une crise de diabète.

« J’ai rencontré mes avocats, j’ai décidé d’aller répondre aujoud’hui à la gendarmerie. La dernière fois (jeudi 14 novembre), j’avais quitté la gendarmerie malade et ensuite je me suis rendu à Touba dans la soirée. J’avais une hyperglycémie et les médecins traitant m’avaient demandé de me reposer. Ce que j’ai fait », a expliqué Boughazelli dans une interview exclusive accordée à la Rfm.

L’allié du président de la République clame son innocence et menace de démissionner de son poste de député pour laver son honneur. «Même si j’avais commis un crime, je n’aurais pas fui pour laisser ma famille ici. Je suis innocent dans cette affaire. Ce qui m’accuse de trafic de faux billets racontent des histoires. Le commandant sait que je suis diabétique. IL arrive des-fois que mon taux de glycémie atteigne les 4.80 et ce jour-là, j’en étais à 3.80. Je respecte la justice de mon pays, et je suis prêt à accepter toute décision de justice me concernant dans cette affaire », a-t-il assuré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici