Loi d’amnistie : L’intrigante posture de l’Etat pour le dossier Ousmane Sonko – Adji Sarr

0
262

Dans le but de calmer les tensions politiques, une proposition de loi d’amnistie sera présentée à l’Assemblée nationale. Cette nouvelle mesure vise à pardonner toutes les infractions civiles et pénales découlant des manifestations politiques entre 2021 et 2024. Selon Ismaila Madior Fall, ministre des Affaires étrangères par intérim de Me Aissata Tall Sall, Garde des Sceaux et ministre de la Justice, le cas d’Ousmane Sonko-Adji Sarr ne sera pas inclus dans la loi d’amnistie. Une loi adaptée Une des anomalies de cette loi d’amnistie, en plus de la procédure accélérée qu’elle bénéficiera, concerne le dossier Ousmane Sonko contre Adji Sarr, qui, en principe, a été le déclencheur de toutes les manifestations, mais que le régime ne souhaite pas inclure dans les faits couverts. L’affaire Adji Sarr Ousmane Sonko a captivé l’attention de la population sénégalaise pendant trois ans ; une longue saga concernant une présumée affaire de viol impliquant le leader de l’opposition et une jeune femme révélée au grand jour dans un salon de massage nommé Sweat Beauty. D’un simple fait divers à une affaire d’État, cette affaire a profondément affecté la société sénégalaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici