Données personnelles des agents : La CDP freine la SETER

0
311

Récemment, la Société d’exploitation du train express régional (Seter) a utilisé le GPS d’une voiture de fonction pour remettre une mise en demeure à un agent qui avait été licencié malgré une décision de la Commission de protection des données personnelles (Cdp) favorable à l’agent. après ce premier coup, la Seter a tenté de répéter son acte.

En effet, elle a saisi la Cdp afin de pouvoir enregistrer, à des fins d’« investigation », toutes les communications des lignes fixes internes, selon les informations de Libération. Dans sa réponse, la Cdp a considéré que «l’enregistrement et la consultation de conversations téléphoniques à des fins d’investigations ne sont pas légitimes ». Elle estime donc que « la Seter doit trouver des moyens alternatifs et proportionnés pour mener ses investigations ».

Au cours du troisième trimestre 2023, il est important de signaler que la Cdp a traité soixante-six (66) dossiers, dont trente-sept (37) déclarations et vingt-neuf (29) demandes d’autorisation. À l’issue des séances plénières tenues à la Cdp, trente-cinq (35) accusés de réception pour les déclarations et vingt-six (26) autorisations ont été délivrés. La Commission a refusé d’autoriser le traitement des données personnelles à trois (03) entités et a décidé de suspendre le traitement de deux (02) dossiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici