Migrants sauvagement tués à la frontière espagnole : le diagnostic et les appels prémonitoires de Bougane à l’endroit de la jeunesse 

0
65

Très choquante, une vidéo largement relatée dévoile la mort de plusieurs migrants à Ceuta y Melilla à la frontière entre le Maroc et l’Espagne et sénégalais seraient parmi les victimes. Réagissant au sort de ces migrants sauvagement tués, des voix indexent sans détour la grande responsabilité des dirigeants africains, remettant au goût du jour le diagnostic et les appels prémonitoires de Bougane Guèye Dany à leur endroit, mais surtout à la jeunesse…
Plus que révoltantes, les images de ces centaines de migrants africains ligotés, entassés à même le sol dans des conditions qu’on n’ose même pas imaginer pour du bétail sont tout simplement inhumaines. Mais pire la police marocaine qui les repoussait en tuant près d’une vingtaine de migrants s’est aussi tristement illustrée. Des Sénégalais, selon HS, seraient dans le lot de ces victimes. Pourtant comme par prémonition, il y a presque un an, le leader de la Coalition Guem Sa Bopp, Bougane Guèye Dany avait interpellé le président Macky Sall sur la situation liée à l’immigration clandestine.
Dans un entretien accordé à Dakaractu et réagissant à la mort des jeunes suite aux manifestations des pro-Sonko, il soulignait que ce signal lancé « n’est pas uniquement pour le président Macky Sall, c’est l’expression d’une jeunesse martyrisée qui veut lancer à tous ces hommes politiques un message fort ». Car contrairement à la vision de Macky Sall qui avait réagi en déboursant de l’argent et des financements tous azimuts, pour le leader de Guem Sa Bopp, « cette jeunesse a besoin simplement d’un environnement économique sain pour un cadre favorable à l’emploi décent.
Malgré toutes leurs combines avec d’autres institutions internationales pour contrer le phénomène de la migration clandestine, les dirigeants africains échouent toujours à trouver des solutions. Et aveuglés par une absence d’une bonne vision de gouvernance, ils dépensent ou disent avoir dépensé des milliards de CFA pour les jeunes qui au péril de leur vie préfèrent plonger vers d’autres horizons.
Dans sa vision politique de Jeunesse, le Leader de la Coalition «Gueum Sa Bopp» a initié une série de rencontres publiques d’échanges avec les jeunes de tout bord. Et ne cachant nullement sa volonté de mettre à nu, les faiblesses de nos dirigeants, Après l’opération «Tibb Tank», Bougane Guèye Dany a entamé il y a des mois “Jokko Tiiñal Macky” une réponse aux promesses non tenues du Président Macky Sall à l’endroit de la jeunesse sénégalaise sur les problématiques de l’emploi et de l’éducation.
Pourquoi ? parce que comme en témoigne Dr Mohamed Diallo, un de ses proches, le Leader de Gueum Sa bopp, est l’exemple parfait d’un jeune qui croit en ses valeurs et aux potentialités de son pays, de son continent.
« Comme tout bon mouride, il incarne le culte du travail « ligueye jaamou Yallah ». Ce qui me fascine le plus chez lui, c’est sa dimension humanitaire sans commune mesure. Un véritable homme de terrain qui a arpenté les chemins les plus sinueux, dans la chaleur et la poussière, pour aller à la rencontre des populations dans les zones les plus reculées du pays. Il faut être vraiment courageux pour abandonner, durant des jours et des nuits, son bureau climatisé et sa famille, rien que pour tendre une oreille attentive à la population qui, par moment, se sent exclue et laissée à elle-même ».

Comme pour lui donner raison lors de la Semaine de la Jeunesse 2022 : Bougane Guèye Dany, a été choisi comme un modèle de la rupture par la résistance. Et un peu avant, dans le classement d’une vingtaine de jeunes leaders africains conduit par Confidentiel Afrique, le Président du Mouvement » Gueum Sa Bopp », est arrivé en tête de peloton devant le jeune burkinabé, inventeur du réfrigérateur solaire, l’inventeur congolais des tablettes smartphones » made in Africa », Vérone Mankou et le jeune milliardaire tanzanien, Mohamed Dewji. Et c’est ce virus positif qu’il veut passer aux jeunes du continent africain.
« La politique politicienne n’a jamais rien développé sinon elle a toujours été la méthode pour piller nos ressources, appauvrir les populations et enrichir les tenants du pouvoir. Il faut une rupture sans délai pour rendre le pouvoir et les richesses au peuple », clame un jeune de sa Coalition.
Là où un autre soutient fermement que « Vraiment la jeunesse consciente est parfaitement d’accord avec le président Bougane. Le Mal du Sénégal n’est que les politiciens professionnelles qui ont dérobé toutes nos richesses au profit des occidentaux et de leurs familles »
Pour revenir sur la source du mal, Lamine Niang de l’Initiative pour la Sauvegarde des Intérêts du Sénégal (ISIS), représentant du Sénégal au Forum sur le phénomène des flux migratoires tenu à Nouakchott, par le Mouvement Panafricain des Leaders (MPL), avait pointé du doigt la cause du problème migratoire. Relayé par Xubaru Octobre 2019, connu pour son franc-parler, il avait indexé l’Europe comme étant un des responsables des manquements du continent, non sans incriminer les gouvernants africains qui ont une politique diplomatique quelque peu laxiste et même à la limite complice de l’exploitation inéquitable des ressources du continent.
Car dans de nombreux pays africains, l’instabilité politique et économique demeurent les principales causes du phénomène migratoire. Lamine Niang regrette « la dépendance économique de l’Afrique qui sape la confiance des jeunes africains en leurs dirigeants et en leur pays ». La même vision, le même diagnostic que le leader de la Coalition Guem Sa Bopp, Bougane Guèye Dany…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici