Trafic de faux médicaments – Un mal sans remède : Après celle de la Patte d’Oie, une nouvelle saisie opérée le week-end par la Douane

0
91

Le trafic de médicaments ne s’est pas encore estompé. Après la saisie effectuée dans un dépôt de la Patte d’Oie par la police, la Douane, à travers ses unités de la Région Centre, a opéré, ce week-end, des saisies sur de faux médicaments évalués au total à près de 75 millions de francs Cfa. Des saisies de chanvre indien, de cargaisons de sachets plastiques et d’engrais ont été aussi effectuées par les gabelous.

Les soldats de l’économie viennent encore de s’illustrer dans la lutte contre le trafic de faux médicaments. Après la saisie opérée il y a presque deux semaines à la Patte d’Oie, des unités de la Douane déployées au niveau de la Région Centre ont mis la main sur «une berline de marque Peugeot 504» après «plusieurs opérations ce week-end sur les axes Keur Ayip-Kaolack et Keur Ayip-Nganda ainsi que dans les zones de repli des trafiquants, notamment les forêts et les zones de marécages des régions de Kaolack, Kaffrine et Fatick», fait savoir un communiqué de la Direction générale de la Douane. Le véhicule en question convoyait «497 boîtes de Chlorpheniramine, 150 boîtes de indomethacine capsules, 4000 paquets de savon «apetit», 3700 paquets de «relef extra», 1000 paquets d’omeprazole, 3200 tablets «riyagra»».
La Douane qui renseigne que «la valeur totale des médicaments est estimée à 38 millions de francs Cfa», précise que «cette saisie composée essentiellement d’antalgiques, d’aphrodisiaques, d’antihistaminiques et d’anti-inflammatoires a été opérée vers 5h du matin lors d’une course poursuite engagée par les éléments de la Subdivision de Kaolack. Les trafiquants ont fini par s’enfuir abandonnant le véhicule à l’entrée du pont de Ndiaw».
Le document du Bureau des relations publiques et de la communication de la Douane ajoute, dans le même registre, la saisie dans la forêt de Yongo, située dans le département de Nioro du Rip, de «2770 injections «amicillin sodium», 360 boîtes «irelly extra», 127 boîtes de viagra, 134 bouteilles «abuvita», 93 cartons de paracétamol, 440 paquets de savon «apetit», 116 paquets «pearie action» et 256 cartons de divers autres médicaments contrefaisants».
«528 boîtes d’aphrodisiaques ainsi que le moyen de transport ont été saisis, précisément à Diama Thiéwi», une localité située sur l’axe Nganda-Keur Ayip.
Attirant l’attention de l’opinion sur le renforcement de ses moyens de lutte contre le trafic de médicaments, l’administration de la Douane rappelle «qu’entre 2019 et 2021, les unités opérationnelles ont saisi différents types de médicaments et de produits pharmaceutiques d’une valeur de 2 986 336 075 Cfa».
Yongo a aussi servi de cadre aux gabelous pour mettre fin aux agissements des délinquants qui voulaient écouler «22 kg de chanvre indien et des munitions». Des produits prohibés qui «étaient cachés dans un dépôt sauvage dans la forêt», à hauteur de cette localité «en attendant vraisemblablement d’être acheminés par des berlines vers des zones d’écoulement».
Les agents de la Brigade mobile de la Douane de Kaolack n’ont pas été en reste lors des opérations menées durant le week-end. Ils ont ainsi saisi «554 balles de sachets plastiques de 12 kg chacun pour un poids total de 6,648t. Les balles étaient dissimulées dans les compartiments d’un camion en provenance du Mali». Les marchandises et le moyen de transport sont évalués à la somme de «36 620 000 francs Cfa». «Trois individus ont été interpellés», indique le communiqué de la Douane.
Le Bureau de la Douane de Dakar Port Nord et la Brigade commerciale de la Douane du Mole 8, mettant en application la Loi interdisant l’importation de produits plastiques à usage unique ont procédé à la saisie, pour le bureau, de «159 cartons de 1000 pièces de barquettes jetables, 580 cartons de 1000 pièces de gobelets et fourchettes, 40 cartons de 1000 pièces de pots en plastique, 20 cartons de 1000 pièces de couvercles, 58 cartons de 4000 pièces de sachets». Et pour la Brigade «19, 600 t de sachets plastiques».

Une valeur de plus de 99 millions de francs en engrais
Sur l’autoroute à péage, au niveau de Toglou, une autre saisie va être opérée par les agents de la Douane. Il s’agit de «1136 ballots de sachets en plastique» saisis par les agents du Gprr. «3300 sacs d’engrais soit 165 tonnes» n’ont pas échappé à la vigilance des soldats de l’économie qui évaluent «la valeur du produit et des moyens de transport (5 semi-remorques) à 99 871 000 de francs Cfa».
Enfin, 650 kg de chanvre indien ont été saisis aussi. Il s’agit de «6 colis de 25 kg chacun soit 150 kg de chanvre indien saisis près du village de Yayém dans les environs de Fimela par les éléments de la Brigade mobile de la Douane de Fatick. 5 individus ont été interpellés». Mais aussi de «500 kg de chanvre indien enfouis dans des sacs de foin sur un camion lourdement chargé. Quatre individus dont le conducteur du camion ont été appréhendés». Cette saisie découle d’une «autre opération combinée de livraison surveillée» menée par les agents des Brigade de la Douane de Bignona (Direction du Sud) et de Keur-Ayip (Subdivision de Kaolack).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici