Ecole Nationale de Police : Zones d’ombres autour de la mort d’un « élève-adjudant »

0
111

Il existe des zones d’ombres autour de la mort troublante d’un élève adjudant de l’ École nationale de police, au but de seulement quatre jours dans cette établissement. Papa Kader Jonshon, élève adjudant, est décédé tard dans la nuit du vendredi au samedi à l’hôpital Principal de Dakar.

Le jeune Saint-Louisien, qui a entamé une formation, mardi dernier, dans le cadre de la 46eme promotion, a succombé à ses blessures subies lors des épreuves intensives. Mais, les responsables de l’établissement sis à la Sicap Karack n’ont pas encore voulu « pour le moment » se prononcer officiellement sur l’affaire.

Son père, Maître Rassoul Johnson, huissier de Justice, émet des doutes sur la « mort accidentelle » de son fils, qui lui a été notifiée. Il soutient que son enfant qui était bien portant à son entrée à l’école de police, souffrait de graves blessures au niveau du cou et des côtes :« Il m’a appelé vendredi vers 14h pour me demander de venir. Il était dans un état critique à tel point que je ne le reconnaissais pas. Il avait les bras enflés et il parlait difficilement. C’est sur place que le docteur m’a décrit la situation. Il a rendu l’âme le même jour vers 1h du matin ». Une autopsie devrait être faite ce lundi.

Originaire de la ville tricentenaire, Pape kader Johnson était titulaire d’un Master en Sciences politiques à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis.  Il a réussi le concours de l‘école nationale de police pour intégrer ce corps, et préparait une belle carrière en s’inscrivant en Master 2 de Gouvernance sécuritaire au Centre africain d’intelligence stratégique de Dakar.

Le défunt est décrit à St-Louis et à l’UGB comme étant un « jeune souriant, disponible, respectueux et dégourdi ». Il sera inhumé dans sa ville qu’il aimait tant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici