Silence de Sonko sur le décès de Samba Sall : “Madiambal a dit ce qui doit l’être…”

0
73

L’ancien commissaire de police, Cheikhouna Keïta, approuve la sortie du journaliste Madiambal Diagne qui fustige le silence du leader de Pastef, Ousmane Sonko, devant la mort du doyen des juges Samba Sall. D’après lui, le patron du groupe Avenir Communication n’a fait que dire haut ce qui doit l”être absolument en de pareilles circonstances.

Circonstances…

“Madiambal Diagne n’a fait que dire haut ce qui doit l”être absolument en de pareilles circonstances, pour que le Sénégal redevienne vite ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être”, a déclaré l’ancien commissaire Cheikhouna Keïta.

Valeurs de notre société…

A l’en croire, personne ne doit plus se taire quand les valeurs de notre société sont en danger, quand le pays est menacé. Car c’est de cela qu’il est aujourd’hui question.

Silence de Sonko…

Pour rappel, dans sa chronique de ce lundi, le journaliste Madiambal Diagne a fustigé le silence de Ousmane Sonko devant la mort du doyen des juges, Samba Sall qui a eu à lui notifier les charges retenues contre sa personne dans le dossier de faits d’abus sexuels pour lesquels la dame Adji Sarr avait porté plainte.

Pour M. Diagne, personne ne saurait obliger une autre personne à présenter des condoléances, à qui que ce soit, mais Ousmane Sonko a l’obligation de se démarquer des attaques ignobles proférées en son nom et au nom de son parti par des sbires qui s’en donnent à cœur joie sur les réseaux sociaux pour salir la mémoire du défunt juge.

L’ancien commissaire de police, Cheikhouna Keïta, approuve la sortie du journaliste Madiambal Diagne qui fustige le silence du leader de Pastef, Ousmane Sonko, devant la mort du doyen des juges Samba Sall. D’après lui, le patron du groupe Avenir Communication n’a fait que dire haut ce qui doit l”être absolument en de pareilles circonstances.

Circonstances…

“Madiambal Diagne n’a fait que dire haut ce qui doit l”être absolument en de pareilles circonstances, pour que le Sénégal redevienne vite ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être”, a déclaré l’ancien commissaire Cheikhouna Keïta.

Valeurs de notre société…

A l’en croire, personne ne doit plus se taire quand les valeurs de notre société sont en danger, quand le pays est menacé. Car c’est de cela qu’il est aujourd’hui question.

Silence de Sonko…

Pour rappel, dans sa chronique de ce lundi, le journaliste Madiambal Diagne a fustigé le silence de Ousmane Sonko devant la mort du doyen des juges, Samba Sall qui a eu à lui notifier les charges retenues contre sa personne dans le dossier de faits d’abus sexuels pour lesquels la dame Adji Sarr avait porté plainte.

Pour M. Diagne, personne ne saurait obliger une autre personne à présenter des condoléances, à qui que ce soit, mais Ousmane Sonko a l’obligation de se démarquer des attaques ignobles proférées en son nom et au nom de son parti par des sbires qui s’en donnent à cœur joie sur les réseaux sociaux pour salir la mémoire du défunt juge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici