Kolda : Une dame pique une crise cardiaque et meurt après une descente de la police chez elle

0
93

A Saré Kémo, localité située dans la commune de Kolda, une dame a piqué une crise cardiaque avant de rendre l’âme. Cela fait suite à une descente de la police dans son lieu de travail, rapporte Rfm. Les habitants du quartier ont manifesté ce jeudi matin. Ils ont barré la route pendant plus de deux tours d’horloge.

Tristesse et consternation sont les choses les plus partagées ce jeudi au quartier Saré Kémo. A l’origine, la mort d’une dame propriétaire et gérante d’un débit de boisson alcoolisée après la fouille de ses locaux par des éléments de la police urbaine de Kolda.

“Les policiers sont venus à Saré Kémo pour jouer leur rôle, contrôler je ne sais quoi. Quand ils sont venus demander la pièce au mari de la défunte, ils sont entrés dans cette chambre. Il ont fouillé les bagages de la dame. Ensuite la dame est tombée et a piqué une crise cardiaque.“, a déclaré un témoin déplorant le fait que la victime soit abandonnée à elle-même lorsqu’elle est tombée. “Pourquoi elle (Ndlr : la police ) l’abandonne seule dans cette chambre ? On aurait pu sauver cette dame là qui est en danger.“, a-t-il regretté.

Sapeurs pompiers

Quand la police est partie, les habitants ont appelé les sapeurs pompiers. Seulement, regrettent-ils, ces derniers n’avaient que leurs yeux pour constater le décès de la dame, à leur arrivée.

Colère des populations

La mort de la gérante du débit de boisson a suscité l’ire des populations de Saré Kémo. Ils réclament justice. “Arrêtons ces bavures là. Ces populations méritent plus que ça. Nous sommes dans un pays de droit. Il faut que les forces de l’ordre comprennent cela. Alors, nous réclamons justice. Nous allons bientôt entamer la procédure judiciaire afin qu’on puisse régler ce problème.“, dit le témoin.

Argent disparu ?

Selon toujours cet habitant de Saré Kémo, une forte somme aurait disparu. “Après avoir mis sens dessus sens dessous les bagages de la dame, on n’a trouvé aucune somme dans la chambre. Alors qui a pris l’argent ?“, s’interroge-t-il.

Et, les jeunes ont manifesté sur la route en empêchant tout passage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici