Afrique du Sud :De nouvelles révélations sur le Sénégalais Alioune Sylla Sarr dit « Rasta » abattu par balles

0
218

Originaire de Sibassor, à Kaolack, Alioune Sylla Sarr est mort jeudi dernier à Prétoria, en Afrique du Sud. Le ressortissant sénégalais a été tué chez lui par une bande de trois personnes dont on ne connaît pas pour l’heure les motivations.

D’après les informations exclusives de Dakaractu, les auteurs de ce crime savaient bien ce qu’ils voulaient et où trouver leur victime. Alors qu’il s’apprêtait à aller au travail, Alioune Sylla Sarr qui tenait un commerce où il vendait des habits, a eu la visite de trois individus à la couleur de peau noire. Venus à bord d’un véhicule et après un guet de plusieurs heures, ils ont pris le soin d’appeler le Sénégalais qui était en train de sortir pour s’assurer qu’il s’agissait bien de leur homme. Sortis du véhicule, ils sont allés à sa rencontre pour lui demander s’il était « Rasta ».

Le ressortissant sénégalais était surnommé ainsi à cause des rastas qu’il portait. Alioune Sarr demande à ses visiteurs de décliner l’objet de leur visite. Pour réponse, ils lui diront avoir besoin de lui parler. C’est ainsi que Rasta les a invités à entrer. Chose qu’il ne fallait surtout pas faire.

La propriétaire du salon de coiffure contigu à la maison du Sénégalais a, à travers la fenêtre vu que ce dernier n’était pas à l’aise avec les trois hommes. Par des gestes, elle a tenté de l’aider à prendre congé d’eux. Malheureusement, Alioune Sarr n’avait pas compris le manège de sa voisine pour le sauver.

Quelques minutes après, une altercation éclate entre le sénégalais et ses visiteurs qui l’auraient sommé de les suivre, sans doute pour l’exécuter en toute discrétion. C’est sur ces entrefaites qu’une balle a atteint le jeune sénégalais de 32 ans sans le tuer. Alors qu’il tentait de se sauver, il a reçu une deuxième balle à la tête. Ses meurtriers prennent la clé des champs, le laissant baigner dans son sang. Alioune Sylla Sarr est évacué à la morgue de l’hôpital où, nous révèlent nos sources, l’autopsie de son corps attend d’être effectuée par un médecin légiste.

En attendant la conclusion de l’autopsie, la communauté sénégalaise de Prétoria cherche des réponses à ce meurtre odieux contre l’un de ses membres.

Arrivé en Afrique du Sud il y a six ans par l’entremise de son marabout, Aliou Sylla Sarr s’est vite intégré et avait même épousé une sud-africaine qui, au moment des faits, était à la boutique de son mari. Selon nos informations, elle est inconsolable.

La famille du ressortissant sénégalais établi à Sibassor est tout aussi abattue. Elle souhaite être édifiée sur les raisons du meurtre de Sylla Sarr qui était le benjamin de la famille. La section locale du Dahira mouride auquel appartenait le défunt a déjà commis un avocat pour que la lumière soit faite dans cette affaire qui est venue rappeler aux étrangers installés dans ce pays que la réussite peut leur coûter la vie.

Les proches de Alioune Sylla Sarr soupçonnent un crime motivé par la jalousie. « Il s’en sortait bien et tout le monde sait que dans ce pays, les locaux ne veulent pas voir un étranger réussir », relève un proche de la famille à Dakaractu.

Alioune Sylla Sarr dont l’enterrement est prévu à Touba a-t-il été la énième victime de la xénophobie qui s’est développée ces dernières années en Afrique du Sud contre les noirs-africains ? L’enquête nous le dira..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici