ABDOULAYE DIAGNE FAYE, ANCIEN COEQUIPIER DE CISSE: «Aliou Cissé doit prendre en compte certains conseils, c’est important»

0
138

A la limite suffisant, ses anciens coéquipiers de 2002 lui reprochent souvent de ne pas écouter les conseils des autres. Une fois de plus, Aliou Cissé a été interpellé par Abdoulaye Diagne Faye, concernant certaines décisions, même s’il lui renouvelle son soutien.

En déplacement à Thiès, au Stade Lat Dior, pour suivre le match Sénégal-Eswatini, Abdoulaye Diagne Faye en est sorti déçu. Interrogé sur la prestation de l’équipe, l’ancien milieu de terrain des Lions n’a pas hésité à clamer sa déception. «Vraiment on est un peu déçu de la prestation de l’équipe. On sait déjà qu’on est qualifié et toute la population s’attendait à un match de gala, que le Sénégal gagne conte l’Eswatini avec la manière, voir du spectacle et donner du plaisir à la population. Ça aurait été bien pour la confiance, surtout pour la suite. On n’est pas content du tout», martèle-t-il. «Pour moi, Aliou Cissé doit prendre en compte certains conseils, c’est important. On a les moyens de remporter la prochaine Coupe d’Afrique, mais ça passe par une cohésion. On est derrière lui, mais il faut qu’il prête parfois son oreille», conseille Abdoulaye Diagne Faye à son ancien capitaine. Pour lui, «il faut aussi revoir le staff technique parce que je pense qu’on a l’expertise qu’il faut».

«Il est temps de trouver la bonne formule une bonne fois pour toutes»

Concernant l’actualité dominée par les changements tactiques du sélectionneur national, Diagne Faye confie qu’«on n’a pas besoin de trois défenseurs derrière, quand on ne peut pas le faire. Le mieux c’était de jouer le 4-4-2. C’était plus facile».  Abdoulaye Diagne Faye d’ajouter : «certes, il voulait essayer des joueurs, mais ça ne marche pas comme ça. Il faut qu’on arrête d’essayer, il est temps de trouver la bonne formule une bonne fois pour toutes. Il ne nous reste pas beaucoup de temps d’ici la Can». D’après l’ancien milieu de la Jeanne d’Arc de Dakar, «des prestations de ce genre peuvent même installer un doute de la population envers l’équipe. Mais quand même, je reste confiant pour l’équipe. On doit juste se remettre au travail. Après, c’est l’entraineur qui décide, mais il ne faut pas oublier qu’on a les meilleurs joueurs africains».

LES ECHOS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici