Après plusieurs plaintes – Arame « Bandit », la terreur de Colobane, mise hors d’état de nuire

0
131

Arame Sow alias «Arame Bandit» n’est plus à présenter, car elle a été témoin dans l’affaire du policier tué à Colobane en 2012. Décrite comme une personne belliqueuse, elle a fait l’objet de plusieurs plaintes au niveau du commissariat de la Médina. On l’accuse d’avoir injurié la communauté mouride, brisé la vitre avant du véhicule du patron de Lpd et ébouillanté un vendeur. Inculpée pour violences et voies de faits, injures publiques et destruction de biens appartenant à autrui, la mise en cause a été déférée hier au parquet.

«Nous avons peur pour notre sécurité, car Arame nous menace tout le temps. Elle est allée même jusqu’à se réjouir de
l’incendie de ma librairie en janvier 2021», explique Cheikh Tidiane Touré, dont la voiture a été saccagée par cette dernière.

Ébouillanté avec de la bouillie

Faisant partie des plaignants, Amdou Sy, vendeur de son état, indique qu’il était en train de décharger un container à Colobane lorsqu’il a vu Arame Sow se bagarrer avec Mamadou Guèye. C’est ainsi que des riverains du marché Colobane se sont interposés pour les séparer. Furieuse, elle s’est mise à injurier tous les vendeurs qui se trouvaient sur les lieux. «Le lendemain, elle est revenue à la charge pour s’attaquer à moi et m’insulter. N’empêche, je n’ai pas répondu à ses provocations. Malgré tout, elle m’a aspergé de la bouillie chaude», relate Amadou Sy.

Injures

Moustapha Dieng, qui est vendeur à Colobane, dispose d’un étal à côté de «Keur Serigne Touba» où il vend du café
Touba. Un jour, Arame Sow s’est présentée sans raison apparente pour abreuver d’injures Mamadou Touré, responsable de la résidence «Keur Serigne Touba». «Comme si cela ne suffisait pas, elle a injurié toute la communauté Mouride avant de jeter tous les bagages qui devaient être embarqués dans le bus.

Ceci nous a poussé à réagir, car notre guide religieux Serigne Mountakha Mbacké nous a mis en rapport avec Mamadou Touré qui le représente dans ce domicile. Elle a battu en retraite avant de revenir avec une lame de rasoir pour me lacérer», a indiqué Moustapha Dieng. Interrogée sommairement sur ses agissements, Arame Sow a refusé de s’expliquer sur les faits qui lui sont reprochés. Elle n’a répondu à aucune question

Avec Leral.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici