Révélation de son émissaire « Le khalife a dépêché Serigne Abass Abdou Khadre chez le Pr pour lui demander… »

0
76

« Pour le Khalife, dans une démocratie, chacun a le droit de dire ses idées, ses pensées dans le respect total. La violence n’a pas sa place dans la démocratie. Ceux qui aspirent à diriger le pays doivent solliciter les suffrages des sénégalais en respectant les règles prescrites.

Le changement ne peut s’opérer que par le vote. Ceux qui veulent diriger ce pays doivent proposer des programmes. La démocratie ne rime pas avec casse ou pillage. » a expliqué l’émissaire du khalife général des mourides.

Dans le même sillage, il a fait savoir que, le Khalife, après avoir reçu les exigences du M2D avait dépêché Serigne Abass Abdou Khadre auprès du président de la République pour lui demander de concrétiser certaines des conditions posées par l’opposition.

« Le président de la République est dans les dispositions d’accéder à la requête du khalife. Seulement, il a demandé qu’on lui donne du temps puisqu’il ne peut pas se lever et prendre comme ça une décision. Il y a des préalables à respecter, il y a des procédures à respecter. Mais le Khalife espère qu’il fera ce qu’il lui a demandé pour la stabilité du pays et la paix sociale », a ajouté Serigne Mbacké Prokhane.

Concernant les 50 millions de francs CFA que le Khalife général des mourides avait décaissés pour assister les victimes des manifestations, Serigne Mbacké Prokhane a révélé que Serigne Mountakha Mbacké lui a remis le montant. « Le chèque est avec moi.

Le Khalife me l’a remis mais, je ne peux pas le remettre maintenant. Ce n’est pas le moment. J’attends une rencontre beaucoup plus propice où il y aura tous les acteurs pour remettre le chèque à ceux pour qui il est destiné », renseigne-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici