Guy Marius Sagna à Macky : “Pourquoi Ousmane Sonko fait peur avec son score de près de 16%…”

0
127

Le secrétaire administratif du Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine (Frapp France dégage) s’est invité, à nouveau, dans l’affaire Ousmane Sonko. Selon Guy Marius Sagna, la polémique qui mine le Sénégal n’est pas une affaire privée  encore moins une affaire nationale. Mais plutôt une question géostratégique et continentale.

L’activiste récemment libéré de prison a axé son argumentaire sur la façon de Ousmane de faire de la politique. Une nouvelle manière, à ses yeux. “Il y a quelque chose de nouveau au Sénégal et dans les autres pays opprimés par la France au temps de la colonisation : le sieur Ousmane Sonko a obtenu 16 % des voix (si on l’arrondit) à l’élection Présidentielle. Il y a des gens qui disent que Moustapha Niass et Idrissa Seck avaient le même score ou l’avaient dépassé. Non !“, a d’emblée déclaré Guy Marius Sagna face à la presse ce jeudi.

Ousmane Sonko

L’activiste considère l’affaire impliquant le leader du Pastef comme étant un complot international. “Karim Wade a été emprisonné, Khalifa Sall, Ousmane Sonko idem; si on n’y prend garde, ils vont  le tuer“, a-t-il averti.

Embouchant la même trompette, l’activiste affirme que Ousmane Sonko a marqué son désaccord contre le Franc Cfa, l’Ape, le FMI et la Banque mondiale “qui nous oppriment“. Il ajoute que le leader du parti Pastef n’est pas d’accord sur l’oppression contre l’Afrique et le Sénégal et qu’il a un bon programme pour le pays et le continent.

C’est une première fois qu’une telle campagne existe au Sénégal et il a 16 % (sic) des voix. C’est la première fois pour les pays anciennement colonisés par la France, qu’un candidat bat une campagne avec un pareil programme et obtient 16 % des voix. Conséquence, le président Macky Sall et ses compagnons ont eu peur, la France a eu peur, l’impérialisme a eu peur parce que ça frise l’indépendance et la souveraineté.“, a martelé le secrétaire administratif du Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine (Frapp France dégage).

Sénégal, vitrine politique de la Françafrique

Selon Guy Marius Sagna, l’impérialisme veut que le Sénégal reste la vitrine politique de la France Afrique, la Côte-d’Ivoire, la vitrine économique de la Françafrique et que l’oppression se poursuit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici