Accusation contre les lutteurs – Très en colère Yékini rabroue Malick Sall : “Wakhi Dof La…”

0
216

Invité lundi dernier du “Journal de l’Afrique” sur France24, le ministre de la Justice  a pointé du doigt les lutteurs pour justifier les récentes manifestations ayant occasionné une dizaine de morts dans le pays. Des allégations qui ne sont pas du goût des sportifs, au premier plan, Yakhya Diop Yékini, qui taxe Malick Sall de “fou”.

L’ancien “Roi” des arènes sénégalaises n’y est pas allé par quatre chemins rendre la pareille au Gardes des Sceaux. “Je ne considère pas les propos du ministre. Ce sont des paroles de fou. Il ne pouvait plus maitriser la situation. De ce fait, il raconte n’importe quoi“, a d’emblée déclaré l’enfant de Bassoul, invité de Rfm matin.

Blessure sur le terrain des manifestations 

Yakhya Diop, qui a été blessé sur le terrain des manifestations, de revenir sur sa mésaventure. “Quand je me blessais (je salue mon ami Jean Baptiste : il détient une station Total); c’est lui qui m’a appelé à 23 heures en me demandant d’intervenir pour calmer les jeunes manifestants sur le point de bruler sa station. Il y a quelqu’un qui m’a aussi appelé. J’ai hésité… Par la suite, je me suis rendu sur les lieux puisque j’ai le droit de le faire n’étant plus lutteur. J’ai le droit d’aider un ami qui se trouve dans des difficultés. Je sais qu’il allait faire pareil si j’étais dans la même situation. Je l’ai aidé et la station n’a pas été détruite.

Lutteurs à Ouakam 

Selon l’ancien colosse de l’arène, il n’y avait pas de lutteur sur le terrain des manifestation où il a été blessé. Pourtant, précise-t-il, il y en a à Ouakam. Il conseille à ses frère lutteurs de faire plus d’efforts pour soigner leur image au cas où ils auraient subi d’éventuelles attaques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici