« Alhamdoulilah » Bonne nouvelle du mercredi : Vers la décrispation du climat sociale

0
202

Les 17 femmes de Pastef arrêtées depuis le vendredi 26 février dernier, après la levée de l’immunité parlementaire de leur leader, Ousmane Sonko, ont été libérées ce mercredi. Alors que le président de Pastef est placé en garde à vue, pour trouble à l’ordre public et participation à une manifestation non autorisée.

Le pays va mal

Maïmouna Dièye, responsable du mouvement des femmes de Pastef et ses 16 camarades arrêtées depuis vendredi, étaient cet après-midi à la cave du tribunal de Dakar où un retour de parquet leur avait été notifié. A la suite de cette décision, elles avaient entamé une grève de la faim, rendue publique par un de leurs avocats.

Finalement, elles ont été libérées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici