Liquidation politique des adversaires : Ce que disait Moustapha Niasse (VAR)

0
219

 Moustapha Niasse rattrapé par ses propos sur la manière dont les présidents abusent de leur pouvoir pour écraser les  leaders politiques. Alors opposant, le chef de Afp s’en était indigné. 

“Lorsqu’un chef d’Etat, pour des raisons politiques, fait s’abriter son parti derrière le parquet, c’est-à-dire les services de l’Etat, pour poursuivre un adversaire politique, alors là, c’est grave.  Il y a une dérive extrêmement grave”, déclarait-il.

Aujourd’hui, aux manettes de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse est aux avant-postes dans la procédure de levée de l’immunité parlementaire du leader de Pastef, Ousmane Sonko.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici