Usurpation d’identité : Un faux agent des services d’hygiène lynché à Thiaroye

0
84

Habitué à se faire passer pour un agent de la Brigade du service d’hygiène pour racketter les boutiquiers dans la banlieue, L.D a finalement été démasqué. C’était samedi dernier en début d’aprés-midi. A court d’argent, L.D a choisi de reprendre ses vieilles habitudes pour se remplir les poches sans grandes difficultés. Il faut dire que le bonhomme est un as de l’escroquerie qui a fait beaucoup de victimes en banlieue. Son modus operandi fait toujours mouche. Muni d’une carte barrée aux couleurs nationales, il cible une boutique, se présente auprés du gérant, brandit furtivement sa carte pour se faire passer pour un agent de la Brigade du service d’hygiène. Et comme le plus souvent il réussit à découvrir dans la boutique un produit avarié ou interdit à la vente, il n’hésite pas alors à proposer au boutiquier de lui remettre de l’argent à défaut d’être embarqué. Un coup qu’il réussit toujours, au grand dam des boutiquiers. Hélas, samedi dernier, il a été lâché par sa baraka, lorsqu’il s’est présenté auprés d’un boutiquier au quartier Santa Yalla, situé dans la commune de Djeddah-Thiaroye-Kao, dit-il, acheter une baguette de pain. En l’abscence du propriétaire de la boutique, un jeune gérant s’est chargé de satisfaire la commande du faux agent en lui précisant toutefois qu’il n’y avait plus de baguette, mais qu’il restait toutefois du pain << Tapalapa >>. C’était l’occasion rêvée pour L.D qui exhibe furtivement une carte barrée aux couleurs nationales et exige du jeune gérant d’ouvrir la porte qui l’isole des clients, pour accéder aux rayons de la boutique. Face aux hésitations du jeune gérant, L.D par dessus le comptoir, brandit un long couteau et réclame la recette du jour. << Malgré le couteau posé sur sa gorge, le jeune gérant, certes apeuré, hurla de toutes ses forces pour alerter les passants >>, souffle I.Sagna, l’un des premiers individus à voler au secours du boutiquier. Il n’en fallait pas plus pour que les riverains de la boutique, alertés par les appels au secours du jeune gérant, déboulent de tous les coins et affluent dans la boutique. démasqué et incapable de s’expliquer, L.D balbutie maladroitement des propos confus qui n’ont pas convaincu la foule. Et comme c’est souvent le cas dans les quartiers populaires, L.D est vite soumis à un lynchage en règle avant d’être tiré des griffes de la foule par les éléments de la police de Thiaroye, dépêchés sur les lieux par le Commissaire Camara.
Face aux enquêteurs, L.D a reconnu les faits avant d’être placé en garde à vue pour usurpation de fonction et vol commis avec violence et usage d’arme blanche. Il sera déféré ce lundi au Tribunal de grande instance de Pikine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici