Senelec – Gestion catastrophique, compteurs inadaptés au réseau : Ce que cache Papa Mademba Bitèye

0
109

Voici ce que cela coûte à l’Etat quand le président Macky Sall n’a qu’une seule oreille et préfère jeter l’opprobre sur ses propres ministres en donnant du crédit à ses DG véreux. Il a limogé Omar Youm et fait confiance au DG de Dakar Dem Dikk qui a mis à plat la société de transport. Il a aussi fait confiance à Papa Mademba Biteye de la Senelec et limogé Mouhamadou Makhtar Cissé. Et c’est maintenant la Senelec qui n’arrive plus à voir le bout du tunnel…

Et aujourd’hui, seul aux commandes, sans contrôle et craint des ministres et conseillers du Palais, Papa Mademba Biteye, proche du puissant Directeur de Cabinet du président de la République et membre de la Task Force républicaine, gère la société stratégique, Sénélec, dans une opacité totale.

Depuis que la Convergence syndicale des travailleurs de SENELEC (CSTS) qui regroupe l’ensemble des syndicats de cette boîte s’est fendue d’une sortie pour dénoncer la gestion du directeur général, Papa Mademba Bitèye, c’est la panique chez ce dernier. Papa Mademba Bitèye tente depuis, maladroitement de rejeter les accusations portées contre lui et, de convaincre l’opinion que tout se passe bien à SENELEC.

Evidemment, rien de ce que dit Papa Mademba Bitèye n’est vrai. Sa gestion à SENELEC est devenue catastrophique. Papa Mademba Bitèye pour des raisons devenues de plus en plus évidentes, a rompu le contrat d’acquisition de compteurs liant SENELEC à AKILEE, pour obtenir, dit-il, un autre plus avantageux au profit de la société d’électricité. Pour faire rompre ce contrat, il avait alors orchestré toute une campagne médiatique contre AKILEE et celui qui était son ministre de tutelle à l’époque Mouhamadou Makhtar Cissé. Jamais, on avait vu auparavant partout dans le monde, un directeur général d’une société nationale monter toute une campagne pour traîner dans la boue son ministre de tutelle.

Pendant des mois, Mouhamadou Makhtar Cissé a subi toutes sortes d’attaques. Même les syndicats-maison de la société d’électricité avaient été mêlés dans cette campagne visant à présenter Mouhamadou Makhtar Cissé comme étant l’homme qui voulait conduire SENELEC au bord du gouffre, avec la signature du contrat liant cette société à AKILEE. Alors que Mouhamadou Makhtar Cissé qui avait été directeur général de SENELEC, avait été nommé à la tête de cette société par le Chef de l’Etat Macky Sall, avec pour mission de la redresser. Ce qu’il fera avec brio, réussissant même au passage, ce coup de génie, en débarrassant les Sénégalais des affres des délestages.

Son successeur à la tête de SENELEC, Papa Mademba Bitèye a voulu rayer tous les acquis obtenus sous la gestion de Mouhamadou Makhtar Cissé. D’où la scandaleuse campagne de dénigrement menée contre sa personne. Un vaste complot ayant finalement abouti au limogeage de Mouhamadou Makhtar Cissé du gouvernement, à l’occasion du dernier remaniement ministériel, mais aussi à la résiliation du contrat SENELEC – AKILEE. Depuis SENELEC connait toutes sortes de désagréments. De sérieux dysfonctionnements sont notés avec l’acquisition des nouveaux compteurs commandés par Papa Mademba Bitèye.

Papa Mademba Bitèye cherche à cacher à présent son échec en rompant avec AKILEE. Et, c’est la CSTS qui sonne l’alerte : « Les nouveaux compteurs acquis ne répondent pas aux spécifications techniques et aux exigences du Woyofal. Les travailleurs exigent un bon approvisionnement de compteurs en quantité et en qualité pour la satisfaction de la demande. »

Un désaveu cinglant pour Papa Mademba Bitèye. La SENELEC n’arrive plus à répondre aux demandes des clients qui sollicitent des compteurs. Aujourd’hui, il existe une rupture réelle de compteurs. Les nouveaux compteurs acquis par Papa Mademba Bitèye ne sont pas adaptés au réseau. Aujourd’hui, affolé par la situation et par le tableau sombre dressé par la CSTS, Papa Mademba Bitèye tente sa sortie pour masquer le chaos qui règne à SENELEC. Le Président de la République Macky Sall doit certainement jeter un coup d’œil sur la situation qui se passe en ce moment à SENELEC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici