Senelec / Akilée… : le marché est en train de parler…

0
96

Cela fait 6 mois que je croise mes sources sur la tendance des offres de prix concernant l‘appel d’offres de fourniture de 400.000 compteurs de la Senelec.
Aujourd’hui, Le Dg de la Senelec vient de le confirmer sur la RFM, et c’est un des éléments que j’avais préconisés :
Effectivement, si j’étais le banquier d’affaires de la Senelec, je leur dirais :
-Organiser la Senelec en holding (pas encore fait);
-utiliser les ingénieurs de la Senelec pour définir un cahier charges techniques sur les fonctionnalités d’un compteur prépayé, adapté à nos besoin sur le long terme (c’est fait );
-exiger des candidats une offre comprenant le système intelligent d’exploitation de ces compteurs prépayés et intelligents;
-Et enfin faire compétir avec les sociétés conceptrices et productrices de compteurs et éliminer les intermédiaires, vu qu’il n’existe pas encore d’industrie sénégalaise dans ce domaine !(Cela doit changer, d’ailleurs, avec un état planificateur et entrepreneur ! voilà mon sens du nationalisme )
Alors bien que l’Armp avait constaté des irrégularités dans le processus d’appel d’offres, le DG vient confirmer l’aboutissement de l’appel d’offres.
Ainsi, le DG, mes sources et la presse confirment qu’Hexing a fait la meilleure offre.
Vous ne rêvez pas, Hexing, la firme chinoise qui était le fournisseur d’Akilee à +45.000 fcfa le compteur.
Et tenez-vous bien, Contrairement à +45.000 fcfa ( 69€) le compteur malgré une commande colossale de 2.700.000 millions, mes sources me confirment que les offres de prix sont entre 14.000 fcfa à 17.000 fcfa !
Mais déjà cherchons l’erreur !
-2,700.000 millions de compteurs à 46.000 l’unité avec Akilee+Hexing
-400.000 mille unités entre 14.000 à 17.000 fcfa en avec Hexing en compétition avec d’autres !
Ainsi, Voilà nos amis chinois qui abandonnent Akilee et s’aligneraient à un prix du compteur entre 14.000 à 17.000 fcfa…( 22€ à 24€ ).
Alors, on va vous dire que les compteurs revendus par Akilee ( fait par les chinois ) sont meilleurs !
Demandez-leur s’ils sont plus compétents et patriotes que les ingénieurs sénégalais de Senelec qui connaissent mieux les besoins des sénégalais et les fonctionnalités techniques nécessaires ?
Ainsi, contrairement à ce qu’on a voulu vous faire croire, le contrat avec les israéliens n’était qu’une commande exceptionnelle et d’urgence de quelques dizaines de milliers de compteurs afin de neutraliser la position ascendante de ce fournisseur chinois qui trouvait son compte dans le contrat Akilee !
Ainsi, si nous partons du moins disant à 14.000 fcfa, c’est bien une différence et une économie de 30.000 fcfa par compteur !!!
Avec une commande de 2.700.000 millions de compteurs, c’est + de 85.000.000 milliards qu’on allait défalquer des poches des usagers et des états financiers de la Senelec !
Le marché a donc parlé ! le bon de commande de 186 milliards à +de45.000 fcfa le compteur était bien au-dessus du marché et des besoins à long terme !
Ce bon servait des objectifs évident de financement d’une entreprise privée, pour des intérêts privés et non du contribuable!Rien qu’avec 50% de refinancement bancaire, on parle de 93 milliards de liquidité2.7 millions de compteurs sur 10 ans , c’est 270.000 compteurs à fournir par année donc moins de 3 milliards, si on se réfère au prix de l’appel d’offres 93 milliards moins 3 milliards, c’est 90 milliards de liquidité sans effort pour une société dont 60% des parts appartiennent à des individus…
Pour ma part, ce combat n’était pas politique, ni personnel, mais bien pour l’application de deux principes de gestion que j’enseigne à mes étudiants et clients affaires …
1- Toujours atténuer le risque de gestion lié à la structure de l’équipe de gestion.
2- Et user de l’externalisation pour profiter de la Dynamique de marché pour une compétitivité entre fournisseurs pour faire des économies…
Ainsi, Le combat n’était pas juridique, car dans mon monde des affaires, les procès et batailles juridiques découlent d’une simple décision d’affaires, à la rentabilité bien mesurée…
Dans l’analyse financière des états financiers, les batailles juridiques sont une ligne de dépense non-récurrente, et souvent pour éviter une perte, saisir une opportunité et dont la hausse exceptionnelle est source d’économie pour un bon gestionnaire …
À tous ceux qui pensent que je les ai offensés sans le vouloir, je tiens à m’en excuser…ñio book lep manam rewmi.
A tout ceux qui n’ont pas cessé de faire confiance à ce combat, cette victoire est vôtre …
À Akilee, je dirais ….business is business, et je répète mon conseil : allez négocier, afin de garder la Senelec comme client, comme actionnaire et restez dans votre domaine d’affaires ….
Votre serviteur
MBF ! Xamxam du péxè !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici