Week-End des Lions : Sadio Mané a rendu fous les défenseurs mancuniens…

0
112

Pour ce week-end des Lions, Manchester United et Liverpool de Sadio Mané ont fait match nul (0-0), ce dimanche. En Italie, Naples de Kalidou Koulibaly s’est promené face à la Fiorentina.

Choc de la 19e journée de Premier League ce dimanche entre Liverpool et Manchester United, à Anfield. Troisièmes avec 33 points, les Reds pouvaient prendre la place de leader, occupée justement par les Red Devils (36 unités), en cas de succès, grâce à une meilleure différence de buts. L’objectif pour les visiteurs était alors de prendre quelques distances sur Leicester, deuxième, et donc l’équipe de Jürgen Klopp.

Mané reçoit la note de 6

Alors qu’ils ont eu le ballon dans cette partie (un peu plus de 65% de possession de balle), Mohamed Salah et ses coéquipiers n’ont pas réussi à trouver la faille face à Paul Pogba et les siens, le match se terminant sur un 0-0 grâce notamment à deux arrêts d’Alisson en fin de partie côté Liverpool. Forcément, ce résultat arrange un peu plus Manchester United qui conserve sa première place avec désormais deux points d’avance sur les Foxes, et toujours trois sur Sadio Mané et les Reds, qui complètent le podium. Mais ce qu’il faut noter c’est la prestation du Sénégal. Il était dans un rôle un peu plus axial qu’à l’accoutumée aujourd’hui, et ça ne l’a visiblement pas trop perturbé. Au contraire, il a rendu fous les défenseurs mancuniens, qui ne savaient pas comment défendre sur lui. Il a ainsi été impliqué sur toutes les situations chaudes de son équipe pratiquement. Le Sénégalais a aussi été assez précieux dans son jeu dos au but, enfilant un costume de pivot qu’on ne lui connaissait pas forcément. Il reçoit la note de 6/10. 

Sans Kouyaté, Crystal Palace perd lourdement

Face à une faible opposition, Manchester City, 2e avec un match de retard, a réussi une démonstration collective et envoyé un message à la concurrence. Stones (doublé), Gündogan et Sterling ont été décisifs sur coups de pied arrêtés. Et De Bruyne a réussi sa 100e passe décisive avec les Cityzens.

Le festival napolitain

Avec un très bon Lorenzo Insigne (2 buts, 1 passe), le Napoli de Gennaro Gattuso a démoli la Fiorentina (6-0) lors de la 18e journée de Serie A. Avec ce succès, Naples revient à hauteur de l’AS Rome et se hisse provisoirement à la troisième place grâce à une meilleure différence de buts, en attendant le choc Inter-Juventus dimanche soir (19h45 GMT). 

Sabaly et Bordeaux gagnent à Nice

En France, Bordeaux de Youssouph Sabaly se déplaçait à Nice, sans Ben Arfa toujours blessé. En manque de confiance, les deux formations ont tout de même offert une première période rythmée, à défaut de proposer des occasions. Seul Adli s’est illustré pour mettre Benitez à contribution (18e). C’est au retour des vestiaires que les choses ont commencé à vraiment bouger. Probablement meilleur Bordelais sur la pelouse, Adli profitait d’un nouvel errement défensif des Aiglons pour offrir un but tout fait à Hwang (0-1, 50e). Sur une nouvelle offrande de l’ancien Parisien, le Sud-Coréen échouait cette fois face à Benitez (61e), laissant les Niçois en vie. Dans la foulée, Gouiri était proche d’exploiter cette faille mais frappait sur le poteau (62e). C’est finalement Baysse à la réception d’un corner de Oudin (0-2, 75e), puis Basic (0-3, 87e) qui mettaient fin à tout suspense. C’est une 5e rencontre de suite sans succès pour le Gym.

Strasbourg de Habib Diallo enchaîne

Privé de nombreux joueurs et membres du staff, touchés par le Covid-19, Saint-Etienne s’incline avec les honneurs sur la pelouse de Strasbourg, auteur d’une troisième victoire consécutive sans prendre de but. Ajorque restera comme le seul buteur du match, alors que Boudebouz a manqué un penalty. L’attaquant sénégalais, Habib Diallo n’a pas marqué.

De son côté, Reims de Boulaye Dia a été battu par Lille (1-2).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici