La situation des domestiques sénégalaises au Liban inquiète Moustapha Diakhaté. Sur sa page Facebook, l’ancien député et ex-ministre conseiller du président de la République a essayé de comparer le «traitement esclavagiste » des domestiques sénégalaises vivant au Liban au « traitement généreux »  des ressortissants libanais vivant au Sénégal. 
Domestiques sénégalaises au Liban, Commerçants Libanais au Sénégal : regards croisés

Les domestiques sénégalaises du Liban vivent  un véritable esclavage sans le moindre accompagnement et protection aussi bien de l’État libanais que sénégalais. 
Depuis plusieurs décennies le Liban a choisi de ne pas assurer la sécurité et la dignité des domestiques qui viennent travailler sur son territoire.
Pendant ce temps, le gouvernement sénégalais fait preuve d’une très  grande générosité et d’hospitalité pour les ressortissants libanais au Sénégal. 
En effet, après le riz de l’aide alimentaire d’urgence, une bonne partie de Com’ gouvernementale dont l’inauguration de l’Aéroport Blaise Diagne, la Conférence pour l’aménagement du territoire, le forum de l’habitat et encore un contrat de communication de l’Apix lors la réception de l’Airbus A 330 Neo, a été octroyée à un ressortissant libanais.
En tout état de cause, le Sénégal doit prendre des mesures fortes et exiger des autorités libanaises de mettre un terme aux traitements inhumains et dégradants que subissent quotidiennement nos compatriotes au Liban. 
Domestiques sénégalaises au Liban, Commerçants Libanais au Sénégal: regards croisés
Les domestiques sénégalaises du Liban vivent  un véritable esclavage sans le moindre accompagnement et protection aussi bien de l’État libanais que sénégalais. 
Depuis plusieurs décennies le Liban a choisi de ne pas assurer la sécurité et la dignité des domestiques qui viennent travailler sur son territoire.
Pendant ce temps, le gouvernement sénégalais fait preuve d’une très  grande générosité et d’hospitalité pour les ressortissants libanais au Sénégal. 
En effet, après le riz de l’aide alimentaire d’urgence, une bonne partie de Com’ gouvernementale dont l’inauguration de l’Aéroport Blaise Diagne, la Conférence pour l’aménagement du territoire, le forum de l’habitat et encore un contrat de communication de l’Apix lors la réception de l’Airbus A 330 Neo, a été octroyée à un ressortissant libanais.
En tout état de cause, le Sénégal doit prendre des mesures fortes et exiger des autorités libanaises de mettre un terme aux traitements inhumains et dégradants que subissent quotidiennement nos compatriotes au Liban.

Laisser un commentaire