La coronavirus aura imprimé ses marques au monde entier ou presque et le Sénégal n’a pas été en reste. Le Chef de l’Etat Macky Sall a pris la pleine mesure de voler au secours des Sénégalais impactés en leur allouant une aide alimentaire. Mais au vu du tollé soulevé par ces vivres de circonstance, l’on est amené à se demander si l’on n’est pas en train de ternir l’image du Sénégal en le présentant comme un peuple qui a faim et qui résume sa vie à un riz truffé de transactions opaques ?Publicité

Une aide alimentaire de 69 milliards destiné aux Sénégalais est en train de ternir l’image du Sénégal et des Sénégalais. Le jeu en vaut la chandelle car l’on parle de tout et de rien autour de ce riz donnant ainsi l’impression que les Sénégalais ont faim et qu’avec ce riz, ils en ressortiront rassasiés. Comble du destin. La gestion de cette aide alimentaire est pointée du doigt car c’est le beau frère et gendre du Chef de l’Etat qui en est aux commandes avec tout ce que cela comporte comme transactions. En effet si les Sénégalais sont amenés à douter de la transparence dans cette affaire, c’est parce que les gens du pouvoir nous ont habitués à se servir au lieu de servir les Sénégalais. L’on concède des marchés à des gens du pouvoir au mépris de la Loi, les autres Sénégalais habilités sont laissés en rade. Ce qui signifie en clair qu’il faut être du système pour se sucrer à souhait. Les autres seraient considérés comme des parias. C’est ce qui révulse les sénégalais. On a beau parler de transparence mais rien n’y fit,l’ours perd ses poils mais jamais ses vices. Et dans cette affaire, ce sont les gens du pouvoir qui vont en profiter pour s’enrichir au mépris des Sénégalais impactés. L’autre aspect de notre réflexion porte sur l’image altérée du Sénégal que le tollé suscité par cette aide alimentaire est en train d’induire. Du riz rien que du riz. Le monde en rit du simple fait qu’au lieu de se préoccuper de la lutte engagée pour vaincre le coronavirus, la polémique porte désormais sur le riz et sa gestion. Dans ce monde planétaire, c’est vraisemblablement l’image du Sénégal qui s’en retrouve écornée. En vérité, si l’Etat avait consenti gérer ce dossier en toute transparence comme le souhaite le Chef de l’Etat Macky Sall, personne ne trouverait à en redire. Mais hélas !

Laisser un commentaire