En marge de la 7ème Assemblée générale de la Fédération des Chambres de commerce et d’industrie de l’Afrique de l’Ouest (Fewacci), la présidente de ladite fédération, Mme Hajia Saratu Iya Aliyu, par ailleurs, présidente de la Chambre de commerce nationale du Nigéria, a profité de l’occasion pour visiter la 5ème édition de la Foire internationale de Kaolack (Fika).
Accompagnés par son homologue sénégalais, Serigne Mboup, président de l’Union nationale des Chambres de commerce d’industrie et d’agriculture du Sénégal, et les présidents de Chambre de commerce de la Fewacci, la nigériane a fait le tour des stands pour s’enquérir du savoir-faire des sénégalais en matière de technologie, d’innovation, de culture, de production et de transformation de produits locaux.
«Il y a une amélioration en matière d’emballage»
Ainsi, à l’issue de la visite, Mme Hajia Saratu Iya Aliyu n’a pas cachée son impression. «Je suis très impressionnée par ce que je viens de voir. J’ai vu beaucoup de choses. Et ce qui m’a vraiment impressionnée, c’est l’emballage des produits. Habituellement en Afrique, l’emballage des produits pose problème car il n’est pas bien fait. Ce qui fait nos produits ne sont pas bien reconnus. Mais, ce que j’ai vu aujourd’hui montre qu’il y a une nette amélioration en matière d’emballage», a-t-elle noté.
Aussi, la présidente de la Fewacci s’est réjouie d’avoir vu à la foire des produits d’origine africaine comme les savons qui sont venus du Nigéria. Un fait qu’elle a salué et estime qu’il doit être encouragé pour le commerce régional et local.
Sur le plan technologique, elle a été aussi impressionnée d’avoir vu des voitures toutes neuves exposées et qui ont été montées ici au Sénégal. 
L’accompagnement de Serigne Mboup et le cœur de ville «appréciés»
L’opératrice économique nigériane s’est réjouie également de constater que Serigne Mboup accompagne des jeunes de la région. Elle dit : «J’ai vu comment la Chambre de commerce de Kaolack prend en compte la question de la jeunesse et comment elle la porte. J’ai vu ce qu’ils ont fait. J’ai vu comment la Chambre a soutenu la jeunesse pour avoir des produits fabriqués localement».
Mme Hajia Saratu Iya Aliyu dit qu’elle a été impressionnée également par le travail des femmes de Kaolack présentent à ce rendez-vous économique annuel.
Enfin, elle a relevé la qualité des infrastructures qui composent le cœur de ville de Kaolack et qui abrite la Fika. Pour elle, ce complexe est une initiative à féliciter et à soutenir.   

Laisser un commentaire