Qui sont ces responsables, proches du Pr Macky Sall, à l’agenda caché qui prétendent à sa succession ?

0
185

Si l’on regarde de près, il est facile d’identifier ces pontes de la République qui prétendent à la succession du président Macky Sall, lequel est en train de dérouler son second mandat.

D’ailleurs, lui-même réagira le 31 décembre dernier sur le débat concernant le troisième mandat qui secoue la classe politique.  » Si je dis que je ne serai pas candidat, les membres du gouvernement ne travailleront plus. Ils diront que c’est fini et lâcheront prise », a-t-il expliqué aux journalistes lors d’un débat de fin d’année.

 »  Si je dis que je vais me présenter en 2024, les marches et les contestations vont se multiplier », a-t-il ajouté.  » Ce n’est pas le moment d’en parler. Je le ferai au moment opportun « , a indiqué le chef de l’État. .

Comme il l’a dit, celui qui tient les manettes du pouvoir Exécutif au Sénégal, étant le plus informé du  pays, n’est pas sans savoir  qu’il se trouve naturellement des personnalités qui aspirent à lui succéder. Et ,ils sont légion dans son entourage qui cachent leur jeu et pas des moindres.
Dakarposte en connaît quelques uns et attend le moment propice pour révéler leurs identités. Mais pour l’heure, un bon nombre d’entre ces prétendants ont commencé à tisser leur toile tant à Dakar qu’à l’intérieur du pays. Certains sont même en train de se faire des amis dans la presse, pour ne pas dire un staff de communication afin que, le moment venu, ils puissent se lancer dans la course en se donnant les meilleures chances de succès. On cite parmi eux un tout puissant ministre qui cache soigneusement son jeu mais dont les démarches suspectes n’ont pas manqué d’être remarquées par les observateurs.
La plupart de ces messieurs ont d’ailleurs déserté leurs bureaux ou, lorsqu’ils daignent y poser un pied, ne reçoivent que des militants triés sur le volet et qui pourraient leur apporter un certain électorat.
D’ailleurs tous ces messieurs (et une illustre dame pourtant promue) , qui se connaissent parfaitement se regardent désormais en chiens de faïence et ne se parlent presque plus.
C’est dire que la succession de Macky est ouverte, avec des encagoulés qui sont déjà sur les startings blocks avec la conséquence que tous ces prétendants sont en train de retarder les projets gouvernementaux en cours, au grand dam des populations qui attendent la satisfaction de leurs besoins primaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici