Faux billets : Les « bagass » de Bougazelli

0
465

Pris en flagrant délit par les éléments de la Section de Recherches de la gendarmerie nationale de Colobane, l’ex-député Seydina Fall Bougazelli confie aux gendarmes que les faux billets trouvés par devers lui sont des «bagass» qu’il devait livrer, rapporte le quotidien Libération.

À la question des gendarmes de savoir ce qu’il entendait par «bagass», il répond qu’il s’agit des billets noirs et des faux billets retrouvés dans son sac. Sachant que les carottes son cuites, il tente de corrompre les pandores en leur proposant la rondelette somme de 10 millions de Fcfa.

«Nagn ko géré, wakhaléne ma nane lagn koy géré», propose-t-il aux gendarmes. «C’était pour éviter une humiliation», a-t-il confessé lors de son interrogatoire. Auparavant, il avait soutenu sa fameuse version sur un sac qu’il aurait confisqué à Kalz déchargé en même temps que sa femme Aïcha Wade avant de se confesser.

Pourquoi ce revirement ? Parce que les gendarmes ont projeté?, en présence de son avocat, les films de son arrestation en flagrant délit au rond-point de Ngor. Dans l’une des vidéos, on attend Bougazelli dire aux enquêteurs : «C’est tout ce que j’ai acheté, je n’ai rien d’autre», en évoquant les billets noirs trouvés dans son sac.

Pour rappel, Boughazelli a été inculpé et placé sous mandat de dépôt, hier, pour association de malfaiteurs, contrefaçon et fabrication de signes monétaires ayant cours légal sur le territoire national et à l’étranger, blanchiment de capitaux et tentative de corruption.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici