Pavillon spécial Le Dantec : Prison de Tartuffes tropicaux

0
123

Le droit à la santé en milieu carcéral existe bien au Sénégal. Une manière d’assurer les droits des personnes incarcérées afin d’aligner les droits du malade détenu sur ceux de la personne libre.  Mais sous nos latitudes, des hommes politiques ou personnalités impliqués dans des scandales, pour éviter les rigueurs carcérales ou autres enquêtes désobligeantes, feignent être malades…Coup de projecteur sur des Tartuffes tropicaux… Liste non exhaustive…

Un Pavillon célèbre

Nombre de questions se posent et s’imposent : Ces personnes sont-elles précarisées sur le plan sanitaire ? Y a-t-il influence négative de la détention sur la santé ? Une fois sortis de prison, au moyen d’une liberté provisoire, ces tartufes tropicaux sont-ils dans le même état clinique ?

Tout compte fait, le Pavillon spécial de l’hôpital Le Dantec est rendu célèbre par des personnalités ou célébrités sénégalaises. Construit en 1986, cet unique établissement pénitentiaire réservé aux détenus malades, a été tout dernièrement rénové par le ministre Garde des Sceaux, Malick Sall. Malades ou pas, ce n’est pas notre propos, mais ses pensionnaires ont attiré les projecteurs sur eux, rappelant ces étudiants qui feignaient toutes sortes d’affections ventrales pour pouvoir bénéficier des privilèges du restaurant universitaire médical.

De Jean Paul Dias à …

En remontant le temps, En 2006, Jean Paul Dias, leader du Bcg, arrêté et condamné à 3 mois pour délits d’offense au chef de l’Etat, diffusion de fausses nouvelles et outrage à magistrat dans l’exercice de ses fonctions, disant  souffrir de problèmes cardiaques, sera admis au Pavillon spécial de l’hôpital Le Dantec, avant de bénéficier d’une libération anticipée.

…Abdourahmane Agne en…

Au milieu des années 2000,  le bouillant et loquace Abdourahmane Agne a séjourné au Pavillon spécial, pour avoir appelé depuis Kaolack à manifester pour le départ du président de la République. Il a été vite libéré pour des raisons de maladie.

Août 2012. Inculpés et placés sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss, l’ex directeur de la Lonase, Baïla Wane et son Pca, Condetto Niang, accusés d’abus de biens sociaux et de corruption, avaient rejoint le Pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec, avant, pour ennuis cardiaques, de humer l’air de la liberté.

…Passant par Cheikh Béthio…

Le défunt Guide des Thiantacônes, Cheikh Béthio Thioune, en décembre 2012, a été interné au Pavillon spécial, pour raison de maladie, avant de bénéficier d’une liberté provisoire.

Arrêté en avril 2016, et placé sous mandat de dépôt au pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec, Bibo Bourgi vit mal son incarcération. Ses avocats se sont démenés pour que son mandat d’incarcération soit levé. Avant qu’il ne prenne les airs pour un voyage médical en France.

…Bibo Bourgi…

Pour le même délit, son co-détenu, Alioune Samba Diassé, incarcéré dans le cadre de la traque des biens mal acquis, séjournant au pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec, a déposé auprès de la Crei une requête aux fins de mainlevée du mandat de dépôt.

Et que dire de Ngaaka Blindé ? Malade, le rappeur est admis en 2018, en urgence au Pavillon spécial de l’hôpital Le Dantec. Souffrant de maux d’estomac aigus, il était emprisonné en 2017 pour détention de faux billets.

…Et Seyni Sané

Tiens Seydina Fall Bougazelli lui n’a pas encore rendu célèbre le Pavillon Spécial, mais il a juste anticipé. En se la coulant douce dans une clinique de la place pour augmentation de taux de glycémie.

Last but not least, en août 2019, l’ancien chef de village de Toubacouta, département de Ziguinchor, Sény Sané, 81 ans, lui au moins n’a pas feint sa maladie.
En détention préventive, suite aux événements tragiques de Boffa Bayotte, est décédé au pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec. Paix à son âme.

Mais aussi à celle de l’économie sénégalaise souventes fois assassinée par ses fils indignes censés la protéger et qui, repus de leurs illicites avoirs, se tartuffisent pour échapper au glaive juridique. Lâches et écœurants….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici