Sur les traces de mamadou thiam,présumé meurtrier de sa femme Aminata Ka

0
111

Cité dans une affaire de féminicide depuis le quinze novembre dernier, Mamadou Thiam est considéré comme un paria après le meurtre de sa femme Aminata Ka à Malika, voici donc le parcours difficile de Mamadou Thiam.

La mort tragique de Aminata Ka a soulevé une vague de colère au prés de la population sénégalaise, cette dernière serait victime de son mari qui l’a sauvagement assassinée pour une histoire de repas. Mamadou Thiam, âgé de vingt cinq ans est devenu tristement célèbre suite à son crime odieuse, depuis lors ce dernier est habillé en hiver par bon nombre de sénégalais dénonçant le caractère du jeune homme jugé comme un vulgaire alcoolique au caractère dur. Des associations pour la défense de la femme se sont levées et réclament justice pour la défunte Aminata ka. Mais qui donc est Mamadou Thiam?

Enfant maladif

Né d’une fratrie de de six membres, Mamadou Thiam est le troisième fils de ses parents.Il a vu le jour en mille neuf cent quatre vingt quatorze à Guéoul (département de Kébémer) . Il a grandi dans le quartier de la voie ferrée avec un papa débrouillard et une maman ménagère. D’après les sources, il aurait une enfance particulièrement difficile car ayant une santé assez fragile. En réalité le sieur Thiam souffrait de crises d’hystérie que ses parents traitaient chez un tradipraticien. Il restait inerte pendant des jours, nous renseigne un ami de son père. Celui ci ira plus loin en affirmant que son cas serait lié à des forces surnaturelles et que même sa sœur est une déficiente mentale.

Exclu de l’école pour mauvaise conduite

Malgré ses crises d’hystérie décrite par cet ami de son père, cela n’avait pas empêcher au jeune Mamadou de continuer ses études et de décrocher son CFEE et son entrée en sixième en deux mille huit, C’est ainsi qu’il gagne son entrée au CEM de sa ville natale pour y poursuivre ses études moyennes; Faute de mauvaises fréquentations, il a sombré dans la dérive en intégrant une bande de copains qui troublaient pendant les heures de cours; Un certain LM qui a partagé avec lui les classes de sixième et de cinquième reviens sur son comportement juvénile d’alors et atteste que Mamadou Thiam faisait partie des plus brillant en classe; Il avait de très bonnes notes; Cependant il perturbait beaucoup et empêchait aux profs de dérouler correctement leur cours; Il fut exclu de l’école lorsque nous devrions faire la cinquième pour mauvaise conduite et n’a pas pu terminer sa scolarité; Mamadou Thiam ne sera pas au bout de ses peines, son père décédera des suites d’une longue maladie et sera confié à son oncle paternel Youssou Thiam. Domicilié au quartier DVF, Youssou Thiam dit être peiné du lynchage médiatique qu’a connu son neveu. selon lui, Mamdou Thiam n’est pas un vulgaire bandit comme le dise bon nombre de gens, selon lui, son neveu a commis une erreur certes, mais n’est en aucun cas une mauvaise personne, quand il a été exclu de son école.Il n’a jamais chômè, je l’ai amené dans l’atelier de menuiserie pour qu’il y apprenne ce métier et il était assidu au travail. Mamadou Thiam est donc décrit par son oncle comme un homme respectueux envers ses parents et très généreux.

Le calvaire à Dakar

A son dix septième année , Mamdou Thiam a quitté sa ville natale en direction de Dakar, pour cause, un de ses oncles chauffeur lui à fait venir pour qu’il exerce le métier de chauffeur de camion, c’est ainsi qu’il entame une vie parsemée d’embuches, éloigné de son oncle paternel, il découvre alors la dure réalité des grandes villes, ayant eu des problèmes avec son oncle, il sera hébergé à Malika par un dame qui le considérait comme son fils, une belle entente régnait entre le jeune Mamdou et sa tutrice jusqu’au jours ou il eu une dispute avec le fils de la dame, il décide alors de voler de ses propres ailes en louant une chambre à Malika, évoluant dans un cercle vicieux avec de nouvelles fréquentations, malgré cela il soutenait financièrement sa mère, Mamdou Niang, son parrain retient de lui un homme généreux qui se bat bec et ongle pour soutenir ses parents.

L’obs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici