​Ousmane Sonko, victime de ses propres turpitudes ?

0
1175

L’homme se fait passer pour un homme persécuté, une victime du système apériste. Et pourtant, c’est bien lui qui est l’accusateur d’un haut fonctionnaire, sans apporter les preuves de ses allégations. Mais, Ousmane Sonko, cet opposant qui commence à gagner la sympathie d’un bon nombre de Sénégalais semble faire dans la paranoïa lorsqu’il prétend que l’Etat fait tout pour l’emprisonner. Si ce devait être le cas, espérons qu’il s’est préparé à l’éventualité d’une incarcération car, tout acteur de la scène politique sénégalaise doit savoir qu’à un moment ou un autre il pourrait être jeté en prison.
Il ne devrait donc pas commencer à pleurnicher alors qu’il est l’auteur d’une délation intolérable et injustifiée. Mais c’est un coutumier des faits puisqu’il a été viré de la fonction publique en tant qu’inspecteur du trésor pour cause de… langue trop pendue.
Aujourd’hui, il lui est donné l’occasion de sortir les preuves de ses accusations car, 94 milliards, ce n’est pas peu pour les Sénégalais. Et c’est la somme qu’il accuse Mamadou Mamour Diallo d’avoir détourné en tant que Directeur des Domaines sans pour autant en apporter la preuve.
Mais devant la justice, l’absence de preuve sur une accusation est passible d’une condamnation. Le sachant, il crie sur tous les toits que l’Etat souhaite le jeter en prison. 
En vérité Ousmane Sonko est plus un affabulateur qu’une victime. S’il veut se victimiser c’est bien parce qu’il n’est victime que de ses propres turpitudes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici