Le procès devant la Cour d’appel de Dakar du coordonnateur de l’Ong Urgences panafricanistes Kémi Séba (avec Bentaleb Sow) a été renvoyé au 27 avril pour les citations des prévenus. Pourtant le premier nommé a foulé le sol sénégalais ce dimanche avant d’être arrêté pour une nouvelle expulsion.En conférence de presse, ce lundi, à la suite du renvoi de cette affaire, l’avocat Me Khoureyssi Ba a exigé le respect des droits de son client Kémy Séba. « Nous avons pris les dispositions nécessaires pour faire comparaitre Kémy Séba et ce n’est de sa propre volonté s’il n’est pas là. L’exécutif a pensé qu’il s’agissait d’un défi ou d’une bravade à la loi ou aux autorités », a-t-il regretté.La robe noire d’informer que l’activiste est en attente d’une expulsion : «Mon client est toujours dans la zone de transit de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aidb) à la Brigade spéciale alors qu’il devrait être au commissariat spécial dans l’attente de son réembarquement ».L’avocat de révéler que Kémy Séba a le moral, « même s’il est un peu affligé ».Pour rappel, Kémy Séba et Bentaleb Sow ont été relaxés en premier instance dans cette affaire qui a comme partie civile la Bceao.  Ils ont été arrêtés pour avoir brulé un billet de 5000 F CFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
40 ⁄ 20 =