L’Union des routiers du Sénégal et l’Intersyndicale du secteur des transports routiers feront face à la presse lundi prochain. Une rencontre durant laquelle les deux organisations comptent expliquer les raisons de leur grève prévue pour le 25 novembre. Déjà, elles informent que l’objectif de ce mouvement d’humeur est de dénoncer « les tracasseries policières, les immobilisations forcées des véhicules par les agents municipaux (sabots), les abus d’Afrique pesage… »

Laisser un commentaire