Bousculée par la concurrence sur son marché du sucre de contrebande, la Compagnie sucrière sénégalaise ne parvient pas à écouler ses stocks depuis plusieurs semaines. En conséquence, elle se retrouve en difficulté de trésorerie, au point, indique Louis Lamotte, l’un des dirigeants de la boîte, que si la société ne vend pas dans les jours à venir, elle va devoir fermer boutique.

Laisser un commentaire