Ousmane Sonko a fait face à la presse ce lundi, à Ziguinchor. Le président de Pastef/Les Patriotes a profité de l’occasion pour adresser une demande d’explication à Abdoulaye Baldé, maire de Ziguinchor sur les 200 millions alloués pour le curage des caniveaux.

200 millions pour le curage des canaux…

Pour Ousmane Sonko, “l’assainissement n’est pas de la responsabilité de l’État. C’est une responsabilité partagée. La poubelle qui jonche les caniveaux c’est de la responsabilité des collectivités locales mais non de l’État. Ils disent avoir dépensé 200.000.000 pour le curage des canaux à Ziguinchor. Partout où je suis passé, les ordures ont occupé les canaux. Donc je me demande où ils ont mis l’argent. Ils ont tous failli“.

Ziguinchor “ressemble” à Kaolack

La saleté jonche partout. Ce décor de la ville n’est pas propre à Ziguinchor que je connais. Le ramassage des ordures est de la responsabilité de la mairie. Ziguinchor ressemble plutôt à Kaolack avec ses tas d’immondices…“, regrette le “Patriote”.

Les “vrais causes” des inondations à Ziguinchor…

La pluviométrie n’a jamais été la cause des inondations à Ziguinchor. La pluie était plus abondante dans les années 80 à Ziguinchor, il pleuvait beaucoup plus. Les vraies causes sont les lotissements anarchiques des maires sans un plan d’urbanisme, sans autorisation“, poursuit Sonko qui dément le Président de la République qui indexait la pluviométrie comme étant la cause de ces inondations.

Pour accompagner les sinistrés de la région..

Par ailleurs, Ousmane Sonko a annoncé qu’ils feront de leur mieux pour “accompagner” les populations à sortir de ces “goulots d’étranglement“. “Nous avons un fonds mis en place que nous allons donner au comité de gestion. Les ménages les plus impactés seront identifiés et nous verrons quel type de soutien leur sera octroyé. Un second fonds est mis en place pour les ménages qui ont perdu leur maison. Un fonds qui démarre avec 75 tonnes de ciment. Une campagne de fonds est lancée et tout ce qui sera collecté sera mis à leur disposition“, souligne Sonko.

Laisser un commentaire